Gens du voyage : démenti du Maire de Castres

« Suite aux affirmations des gens du voyage qui s’étaient installés en toute illégalité, dans différents quartiers de Castres, Pascal Bugis dément la prise en charge par la Ville de Castres de leurs frais de séjour à l’aire d’accueil de Mazamet-Aussillon. Ce d’autant qu’à de multiples reprises, les gens du voyage ont eux-mêmes affirmé être prêts à les assumer.

Pascal Bugis confirme en revanche la mise en place d’une navette de transport scolaire, comme cela était déjà le cas lorsqu’ils étaient en situation régulière sur l’aire de la Vivarié.

Il rappelle qu’après trois mois d’exactions sur le domaine public ou sur des propriétés privées, l’État a pris la décision le week-end dernier de les contraindre à rejoindre la seconde aire d’accueil située sur le territoire de la Communauté d’agglomération.

Pendant ce temps, malgré les multiples procédures judiciaires intentées par la Ville, qui ont toutes abouti à des ordonnances d’expulsion que l’État n’a pas exécuté, les gens du voyage qui se sont succédés sur le territoire de la commune ont réalisé des branchements sauvages sur les bouches à incendie et sur l’éclairage public.

La fermeture de l’aire d’accueil de la Vivarié pour travaux, après le saccage commis par ses occupants, n’était qu’un prétexte pour des personnes qui se disant « du voyage » refusaient de se déplacer de huit kilomètres.

Il a été enfin mis un terme à cette situation qui n’avait que trop duré. »

Pascal Bugis, Maire de Castres