Randonnée : les sentiers d’intérêt départemental ont 20 ans

Partager sur :

Au titre de ses compétences, (Loi n° 83- 663 du 22 Juillet 1983) le Département du Tarn a mis en oeuvre à partir de 1990, un Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée non motorisée (PDIPR) (5 500 Km de sentiers inscrits).

  • Les chemins de randonnée, vecteurs de découverte du territoire tarnais

Considérant que la randonnée constituait un levier de développement local et un support touristique et de sensibilisation à l’environnement, le Département du Tarn décidait, le 22 janvier 1997, de sélectionner un certain nombre d’itinéraires de randonnée d’intérêt départemental (intérêt paysager, intérêt naturaliste) et il s’engage également sur la gestion intégrale : aménagement, entretien, mise en sécurité des parcours, balisage, signalétique, passation de conventions avec les communes et les privés.

Le Département affirmait, aussi, son rôle social et économique en confiant une partie de l’entretien courant de ces sentiers aux structures d’insertion et à des petits entrepreneurs situés en zones isolées (en complément de l’intervention des agents du Département de « l’équipe randonnée »).

La sélection « d’itinéraires d’intérêt départemental » (44 boucles et 13 linéaires soit 1 800 Km) constitue l’assise de la politique départementale de randonnée. Répartis sur tout le territoire, ces 44 sentiers en boucle dévoilent la diversité et l’originalité des paysages tarnais. S’y ajoutent, les 13 parcours linéaires (sentiers GR, GRP, voies vertes…) véritables transepts paysagers (Ségala, Montagne Noire, vallée

du Viaur, monts de Lacaune, Lauragais, bastides du nord ouest…). Ces itinéraires figurent tous dans les topoguides Le Tarn… à pied (boucles) et Traversées du Tarn (linéaires), édités par la Fédération Française de randonnée.

L’aménagement de voies vertes sur d’anciennes voies ferrées a permis d’ouvrir à des publics très variés (promeneurs, cyclo et VTT, coureurs de fond, personnes handicapées) des parcours très accessibles (Albi – Castres ; Mazamet – Labastide-Rouairoux ; Gijounet-Lacaune). Leur parti pris d’aménagement (piste de sable compacté de 3 m de large) est favorable à un large éventail d’usagers et leur traitement paysager en préserve le caractère naturel et rural.

  • Des sentiers pilotes « référents »

L’un des enjeux de la politique départementale est de diffuser et d’étendre la démarche qualité expérimentée sur les sentiers d’intérêt départemental aux « sentiers d’initiative locale » portés par les territoires (EPCI, communes…). Ces sentiers « pilotes » devenant ainsi référents pour diffuser un projet qualité « Rando’Tarn » auprès des collectivités locales.

  • La structuration et le développement de la randonnée tarnaise par l’accompagnement

des collectivités Outre des aides financières, le Département développe, avec le concours du CDRP du Tarn et du Comité Départemental du Tourisme (CDT), un appui méthodologique auprès des collectivités locales dans le cadre d’une démarche qualité rando’tarn. Cette action repose sur des interventions auprès des porteurs de projet et s’appuie sur d’outils tels qu’un guide méthodologique et des fiches techniques (les chartes départementales de signalétique et de balisage), modèles de fiches–rando types élaborées avec le CDT afin d’assurer une promotion homogène de l’ensemble des sentiers tarnais (fiches Rando Tarn).

Aujourd’hui, la quasi-totalité des communautés de communes tarnaises applique cette démarche qualité pour créer ou restructurer leurs itinéraires (soit environ 3 500 km).

L’enjeu est de démultiplier une offre de randonnée de qualité sur tout le département et d’oeuvrer à faire du Tarn un « territoire de randonnée », qui offre un terrain de jeu privilégié à de multiples pratiques : pédestre, VTT, équestre, marche nordique, trail…

Les engagements respectifs des trois partenaires de la politique départementale de la randonnée sont consignés dans l’accord cadre pour le développement maîtrisé de la randonnée tarnaise 2014-2017, adopté

respectivement par l’Assemblée Départementale le 4 avril 2014, le Comité départemental du tourisme

et le conseil d’administration du CDRP (3e renouvellement).

Journée pour le grand public le dimanche 2 juillet à Labruguière

Pour cette journée, deux itinéraires « départementaux » ont été sélectionnés : le sentier du Carbonéral (21 km) et le Sentier des Gaux (7km). Au départ de la base d’En Laure, ces deux itinéraires, sur le piémont et le versant forestier de la Montagne Noire, se prêtent à lecture paysagère à la découverte des espaces naturels. Par ailleurs le sentier du Carbonéral est praticable en VTT et pour partie en Fauteuil Tout Terrain.

A partir de la Base d’En Laure, le public se verra proposer de parcourir ces 2 itinéraires et de nombreuses informations liées aux politiques départementales en matière de randonnée et de sports de nature :

– Point d’information sur la randonnée sur la Base d’En Laure

Un stand d’information sur la randonnée tarnaise présentera l’offre randonnée du Tarn (brochures du CDT) en mettant en valeur les Sentiers d’intérêt Départemental, les actions

du Département (gestion des sentiers, CDESI, charte du randonneur motorisé…) et des partenaires CDRP et CDT. Le CPIE assurera une information et des animations sur l’entretien des sentiers via les chantiers d’insertion.

– Un vin d’honneur clôturera la journée à 17h. L’ensemble des personnes impliquées dans

la randonnée tarnaise depuis 20 ans seront conviées.

– Le sentier du Carbonéral présente un caractère sportif, où a été ciblé un public de pratiquant

aguerris en axant a journée sur la multi-pratique des chemins et leur partage avec notamment les gestionnaires des espaces traversés. La randonnée est ainsi ouverte des randonneurs pédestres aux VTTistes et aux marcheurs nordiques (nouvelle pratique en plein développement). Par sa physionomie le Carbonéral permettra de mettre en relief la capacité de multi-pratiques des sentiers tarnais et un esprit de partage des chemins.

Le Département a fait appel à ses partenaires pour proposer, sur le temps de repas du midi, des échanges entre les gestionnaires des espaces traversés et les pratiquants : les acteurs forestiers avec l’ONF (gestionnaire de la forêt communale de Labruguière) et la Maison de la forêt (syndicat des propriétaires forestiers et CRPF), la Fédération Départementale

des Chasseurs, les pratiquants de sports motorisés (valorisation de la charte du randonneur motorisé responsable) et les pratiquants handisports. Ce temps convivial sera l’occasion de mettre en valeur les actions du Département et de ses partenaires dans le cadre du développement maîtrisé des sports de nature (travaux de la CDESI).

– Le sentier des Gaux, plus adapté à un public familial (2h à 2h30), sera jalonné de points d’information (balisage peinture et signalétique directionnelle). Il mettra en avant l’utilisation d’un tel sentier au profit de la découverte des paysages. Le public pourra y échanger avec des experts de ces domaines (agents du Département, baliseurs du CDRP, CPIE). La randonnée sera proposée en groupe avec plusieurs départs le matin et l’après-midi.

Il sera proposé à l’ensemble des pratiquants de participer à un « quizz rando » avec la recherche d’informations aux fils des parcours. Un tirage au sort permettra de remettre des récompenses au plus perspicaces.