Sortie du rapport annuel 2016 de la Fondation Pierre Fabre

Partager sur :

 

Reconnue d’utilité publique, la Fondation Pierre Fabre agit pour la santé dans les pays du Sud. Avec 23 programmes actifs dans 15 pays : 2016 a été pour la Fondation Pierre Fabre une année riche et intense.

L’année 2016 a été une année d’accélération et de développement significatif des actions de la Fondation, en Asie, en Afrique et au Liban. 8 nouveaux programmes ont pu démarrer, grâce au travail mené avec les acteurs locaux et aux partenaires institutionnels, associatifs, académiques et scientifiques.

Ce rapport annuel détaille les temps forts de l’année écoulée et les avancées obtenues sur les 4 axes d’intervention prioritaires de la Fondation : la formation des professionnels de santé, la lutte contre la drépanocytose, l’accès aux soins de qualité et la dermatologie en milieu tropical.

Permettre aux populations du Sud un meilleur accès aux médicaments et aux soins de qualité

La Fondation Pierre Fabre agit de manière désintéressée et indépendante, dans un but strictement humanitaire. Elle a pour objet de permettre aux populations des pays les moins avancés et des pays émergents, ainsi qu’aux populations exceptionnellement plongées dans des situations de crise politique, économique ou naturelle grave, d’accéder, tant en qualité qu’en volume, aux soins et plus spécialement aux médicaments d’usage courant définis, notamment par l’OMS, comme essentiels à la santé humaine. La Fondation Pierre Fabre a été reconnue d’utilité publique le 6 avril 1999. Ce statut, qui lui permet de recevoir des subventions publiques, des dons et des legs, implique un suivi de ses activités par les représentants de l’État qui siègent à son conseil d’administration.

Téléchargez le rapport annuel en cliquant sur le lien ci-dessous.

Rapport annuel 2016