Walter Barrientos – des Andes à notre terre

Partager sur :

© Walter Barrientos, Toulouse, 2019

Le musée Goya, musée d’art hispanique de la Ville de Castres, présente jusqu’au 29 septembre l’exposition Walter Barrientos, des Andes à notre terre.

Né en 1960 au Pérou, Walter Barrientos suit une formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Lima puis de Cuzco où il se forme à l’art de l’estampe. En 1989 il obtient un prix à la biennale internationale de gravure, et quitte son pays pour la France.

L’art de Walter Barrientos est à la fois figuratif et narratif. Ses œuvres sont peuplées de figures humaines et animales où se côtoient des images d’hier et d’aujourd’hui, des références à sa terre natale et à son histoire personnelle.

Depuis une dizaine d’années, son travail témoigne de son engagement à renouveler la gravure contemporaine avec pour objectif d’innover, d’expérimenter et d’adapter les techniques classiques.

Se croisent aussi dans cet univers onirique particulièrement riche, les réminiscences des danses macabres et des calaveras mexicains, des ex-voto de Frida Kahlo, de la conquête espagnole et de la chute de l’empire inca, mais aussi la souffrance des hommes et surtout l’espoir.

Ses derniers travaux sont présentés au musée Goya pour la première fois. 

Cette exposition est associée à la thématique « Je suis né étranger », programme initié par les Abattoirs – Musée – FRAC Occitanie Toulouse, où seront présentés des artistes qui travaillent sur le départ, le déplacement, le déracinement et le ré-enracinement et qui s’inscrit dans le 80e anniversaire de la Retirada commémoré tout particulièrement en Occitanie.

Autour de l’exposition

  • Journées Européennes du Patrimoine : démonstration de tirages et gravures par Walter Barrientos
    Samedi 21 septembre de 10h à 12h et de 15h à 17h