Le collège « Les Cèdres » de Castres et le lycée « Dr Clément de Pémille » de Graulhet en finale du Concours CGénial

Partager sur :

(c) Eugénie Martinez (Fondation C.Génial)

C’est avec leur projet « SoleilverS » pour Les Cèdres et « Supermendeleiev » pour Dr Clément Prémille que les équipes se retrouveront samedi 25 mai à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris pour la finale du 12e Concours CGénial animée par le journaliste Mathieu Vidard (La tête au carré, France Inter).

« Apprendre les sciences par l’expérimentation, rappelle Dorit Manelfe, coordinatrice du Concours au sein de la Fondation CGénial, amène les jeunes à les aborder autrement, à constater qu’elles se retrouvent partout dans leur quotidien. De plus, leur participation au concours leur permet de développer, grâce au travail en équipe, des qualités humaines et relationnelles essentielles dans leur futur parcours professionnel. »

Fruit d’un partenariat entre la Fondation CGénial et le dispositif ministériel Sciences à l’École, le concours CGénial valorise l’enseignement des sciences et des technologies dans les collèges et lycées. Il permet aux jeunes, aidés de leurs enseignants, de présenter un projet didactique et innovant dans de nombreuses disciplines telles que physique-chimie, mathématiques, technologie, sciences de la vie et de la terre, écologie, développement durable…

Accueillis par la Cité des sciences et de l’industrie, les collégiens et lycéens du TARN auront à cœur de convaincre les jurés de la valeur de leur projet. Chacune des 55 équipes en lice sera évaluée par trois jurys de trois experts selon des critères notant l’originalité, l’innovation, l’intérêt sociétale ou local, l’expérimentation, la démarche, la rigueur et la méthode, et, dans une moindre mesure, les partenariats réalisés et la communication menée autour de leur projet.

22 récompenses tournées vers la découverte. 22 prix seront attribués lors de la cérémonie, des récompenses qui permettront à cinq équipes de représenter la France à des concours scientifiques internationaux et aux autres de découvrir l’activité, par des visites ou des séjours, des entreprises et institutions partenaires.

Cette année, 55 projets ont été sélectionnés – 32 au niveau collège, 23 au niveau lycée –  sur les plus de 400 projets qui auront mobilisé près de 10 000 élèves dans toutes les académies. En 12 ans, le Concours CGénial a généré 3 107 projets et touché près de 63 000 élèves.

* * * * * *

La Fondation CGénial, reconnue d’utilité publique, a été créée en 2006 par des entreprises et le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour la promotion des sciences, des techniques et des métiers associés auprès des collégiens et lycéens. Grâce à l’engagement des professionnels du monde de l’enseignement et de l’entreprise, la Fondation coordonne 4 actions phare : Concours CGénial, Ingénieurs et techniciens dans les classes, Professeurs en entreprise et Yes we code!

Sciences à l’École est un dispositif ministériel dont l’objectif est de promouvoir la culture scientifique et technique et de susciter des vocations scientifiques chez les élèves du secondaire. Son action s’articule entre autres sur les concours scientifiques nationaux et internationaux, dont le concours CGénial et la participation française aux Olympiades Internationales de Chimie, de Géosciences et de Physique.