32 morts et 300 blessés sur les routes du Tarn : le coup de gueule du préfet

Malgré l’action renforcée des forces de l’ordre cette année en matière de prévention et de répression, le bilan de la sécurité routière reste alarmant sur les routes du département, avec 32 décès et plus de 300 blessés.

Trop de comportements à risques sont aujourd’hui relevés par les forces de police et de gendarmerie malgré les nombreux conseils de prévention diffusés : conduite sous l’emprise d’alcool ou de produits stupéfiants, défaut de permis, défaut d’assurance, …

Le préfet du Tarn en appelle à nouveau à la vigilance et au sens des responsablités de chacun. Il rappelle que les principales causes identifiées dans les accidents mortels dans le Tarn restent la vitesse excessive, l’inattention et la conduite sous l’emprise d’alcool et de produits stupéfiants.

Afin de mettre en lumière les trops nombreux comportements à risques constatés sur notre territoire, nous vous faisons partager quelques exemples concrets extraits des procès-verbaux des services de la police nationale durant la semaine écoulée :

Extraits des procès-verbaux de la nuit écoulée à Albi (fête du vin primeur)

  • Vendredi 22 novembre à une heure, un véhicule circulant à une vitesse largement supérieure à celle autorisée emprunte le rond point du Lude, puis s’engage dans l’allée adjacente sans faire usage de l’indicateur de changement de direction.

Bilan : La conductrice âgée de 25 ans tient des propos répétitifs. Son haleine sent fortement l’alcool et son équilibre est précaire. Elle s’avère avoir conduit sa Twingo avec 1.84 g d’alcool dans le sang.

  • Vendredi 22 novembre à une heure quinze : interception d’un scooter lors d’un contrôle routier opéré place de Verdun à Albi. Le pilote obtempère et immobilise son scooter. Alors qu’il tente de descendre de son scooter, le pilote manque de chuter au sol et laisse tomber son engin. Interpellé sur une éventuelle consommation d’alcool, ce dernier déclare ne pas avoir consommé mais avoir « fumé un joint » peu avant.

Bilan : le pilote est un lycéen de 20 ans qui a emprunté le scooter 125 cm³ de son père sans détenir le permis de conduire. Le dépistage des produits stupéfiants consommés s’avérera positif.

  • Vendredi matin 22 novembre à 4 heures 25 : un véhicule précédant une patrouille de surveillance sur les Lices Jean Moulin à Albi franchit le feu rouge fixe.

Bilan : le conducteur âgé de 27 ans n’est pas titulaire du permis de conduire (permis suspendu), le véhicule qui n’est pas assuré apparaît toujours au nom de son ancien propriétaire. Le dépistage de l’alcoolémie révèle que l’intéressé conduit avec 1.48 g d’alcool dans le sang.

Quelques extraits durant la semaine écoulée

Castres, le 19 novembre 22h45 : Une patrouille se déplace sur un accident route de Lautrec en assistance des pompiers et du SAMU. Le conducteur d’une Seat Ibiza circulant à vive allure a perdu le contrôle de sa voiture et a percuté le mur d’une maison et plusieurs arbres. Deux véhicules en stationnement ont été impactés par des débris de la Seat dans le choc.

Albi, le 19 novembre 01h40 : Contrôle réalisé sur les Lices Georges Pompidou : le conducteur (21ans) est positif au dépistage de l’alcoolémie (0,90 g) ainsi qu’à celui des stupéfiants (cannabis et cocaïne).

Castres, le 20 novembre à 22h40 : La police secours se déplace place Pierre Fabre suite à un accident de voie publique. Arrivés sur les lieux, les policiers constatent qu’une Renault Twingo a fait une sortie de route. Le conducteur n’est pas blessé. Le dépistage de son imprégnation alcoolique est positif. Il conduisait avec 1.74g d’alcool dans le sang.

Albi, le 22 novembre : Lors d’une opération de contrôle d’alcoolémie conduite de 00h30 à 01h20, Place de Verdun, 12 conducteurs ont été dépistés.

Bilan :

  • 1 positif (Conduite sous l’Empire d’un Etat Alcoolique contraventionnelle),
  • 2 conduites au poste.
  • 3 délits constatés (défaut de permis, défaut d’assurance, usurpation d’identité)
  • 1 contravention au code de la route.

Castres, le 22 novembre à 01h50

Les effectifs de la Police Municipale parviennent à intercepter avenue de Lavaur à Castres une Renault Clio dont le conducteur a refusé d’obtempérer aux injonctions de s’arrêter après avoir commis une multitude d’infractions au code de la route.

Le conducteur (21 ans) est fortement alcoolisé. Il agresse verbalement et physiquement les policiers qui déposeront plainte. Au commissariat, le taux d’alcoolémie du mis en cause est mesuré : il révèle 1,64 g/l d’alcool dans le sang. L’intéressé n’est en outre pas titulaire du permis de conduire.