Agriculture connectée : La startup castraise Sinafis rejoint le groupe Sirea

Créée en 2016 par Ari Kambouris et Christophe Beaulieu, la startup castraise Sinafis spécialisée dans la fabrication de capteurs d’humectation a rejoint le groupe Sirea en novembre pour consolider l’activité de la PME tarnaise dans le développement durable.

Installée à la Technopole Castres-Mazamet, la jeune pousse développe depuis son lancement des capteurs connectés d’humectation pour surveiller l’humidité des feuilles, des sols et de l’air ainsi que la température. Cette technologie à faible coût aide les maraîchers et les arboriculteurs à réduire la consommation d’eau de leurs cultures mais aussi à sauver les récoltes en anticipant le développement de maladies ou la prolifération des ravageurs. On retrouve donc cette technologie castraise dans les cultures agricoles mais aussi les espaces verts de certaines villes.

A ce jour, Sinafis a déjà équipé une centaine de parcelles en France au travers de partenariats avec des coopératives agricoles telles qu’InVivo – Fermes Leader, mais aussi avec des fournisseurs de bio-traitements et auxiliaires tel que Koppert. Pour se positionner face aux leaders du marché, la startup a adapté son offre en proposant sa solution à l’achat ou en location. Les prochaines évolutions du produit permettront une meilleure compatibilité avec les besoins du marché.

“Sirea apporte des perspectives de développement intéressantes à Sinafis. Nous allons pouvoir bénéficier de l’appui technique du groupe mais aussi d’un fort support commercial pour aller décrocher de nouveaux marchés.” se réjouit Ari Kambouris, co-fondateur de Sinafis.

Actuellement, la solution permet de mesurer les données issues des cultures et de les remonter, grâce au réseau toulousain Sigfox, vers une application de supervision, mais elle devrait intégrer de nouvelles briques technologiques liées au pilotage et contrôle distant, amenées par Sirea.

“La solution technique de Sinafis propose de nombreux atouts : elle est à la fois robuste, fiable, et très économique. Cette alliance est doublement stratégique pour Sirea puisqu’elle va permettre de compléter nos offres pour accompagner les professionnels du secteur agricole dans leur transition numérique et écologique.” explique Bruno Bouteille, dirigeant de Sirea.

En 2018, le marché français des capteurs agricoles représentait 20 millions d’euros et il est évalué à 225 millions pour 2024. Le groupe Sirea compte bien faire rebondir Sinafis et profiter de ce marché en plein essor malgré le contexte sanitaire, avec un objectif de 200 000 € de chiffre d’affaires pour 2021.