Alexandre Grothendieck, itinéraire d’un mathématicien hors normes

En novembre 2014, la petite lueur qui brillait nuit et jour dans l’entrée d’une demeure d’un village isolé de l’Ariège s’est éteinte à jamais. Alexandre Grothendieck vient de rendre son dernier souffle à l’âge de 86 ans. Son nom est peu connu du grand public, pourtant se fut un des plus grands génies des mathématiques du XXe siècle. Ses pairs le situaient au niveau d’Albert Einstein et le considéraient parfois comme l’un des plus grands mathématiciens depuis Euclide.

Le livre raconte l’histoire de « ce mystérieux mathématicien si peu connu auquel la presse française et plus encore la presse internationale comme The New York Times, The Washington Post, The Guardian, The Independent, The Telegraph… rendent hommage » et de sa destinée fascinante. « Lorsqu’on parcourt sa biographie, lorsqu’on suit cet extraordinaire curriculum vitæ, au sens propre de l’expression « le cours d’une vie », la vie de Grothendieck suscite un intérêt évident, ne cesse d’intriguer, voire de fasciner. ».

L’auteur s’emploie à retracer dans la première partie cet itinéraire hors normes, marqué par l’histoire hors du commun de ses parents qu’il va porter comme un fardeau. Il aborde ses débuts à Montpellier jusqu’à sa retraite ariégeoise. Des années à la fois marquées par la reconnaissance et les controverses. Et l’auteur de s’interroger : « Pourquoi, comment, celui qui a reçu la médaille Fields, équivalent du prix Nobel pour les mathématiques, a-t-il fini sa vie dans le plus grand isolement, coupé du monde des vivants ? (…)

Comment cet homme aux multiples vies, celle d’un grand mathématicien reconnu dans le monde entier, puis celle d’un antimilitariste et écologiste engagé, enfin celle d’un ermite mystique, comment cet homme bascule-t-il ainsi d’une vie dans une autre vie sans retour ?

Dans la deuxième partie, il s’intéresse à l’homme. « Un homme à l’intelligence exceptionnelle, assurément hors du commun, qui ne « fait » pas des mathématiques mais qui réinvente la mathématique, qui « crée » des mathématiques, tel un démiurge, tel un artiste. Il y a du Mozart et du Picasso dans cette création d’un monde nouveau, inédit. Grothendieck fait concurrence aux dieux» comme le souligne Jean-Paul Durand en préambule. Un homme qui fut à la fois un génie et un mystique. On ne peut que s’intéresser à la vie de Grothendieck. « Elle le mérite tout autant que nous intéressent les vies de Galilée, de Pascal, de Newton, de Darwin ou d’Einstein. Celles-ci nous placent au carrefour des grandes interrogations philosophiques, des questions essentielles » qui marquent notre existence. Et la particularité de la vie de Grothendieck c’est qu’ « elle contient une large part d’ombres et de mystères (d’innombrables écrits demeurent à déchiffrer et à explorer). Elle nous « dit » quelque chose,

elle nous amène à nous interroger, y compris sur nous-mêmes. Dans les excès, dans le combat de la raison et de la déraison chez Grothendieck, il y a une part de nous-mêmes. Une vie qui donne du sens à notre humanité. »

«Alexandre Grothendieck, (…) est assurément un personnage de roman»

L’auteur
Georges Bringuier est inspecteur pédagogique dans les domaines scientifiques. Il est l’auteur aux Editions Privat de Lucy, Eve et Marianne, Evolutionnisme, Créationnisme et Laïcité (2010) et Charles Darwin, voyageur de la Raison (2012).

 

Parution le 29 mai 2015. Collection : Histoire. 228 pages – 18 €TTC