Après le drame de Signes, l’urgence de la subsidiarité environnementale

Partager sur :

Les incivilités liées à l’environnement se multiplient. Dans le même temps, les élus locaux tentent de répondre aux défis environnementaux en prenant des initiatives au plus près des problèmes observés. Pour Richard Amalvy, « parce qu’elle est systémique, à la fois locale et globale, et parce qu’elle touche au bien commun fondamental, la question environnementale est subsidiaire ».

Suite au décès de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes, il a publié un article sur la subsidiarité environnementale dans la Revue Politique et Parlementaire. Nous vous invitons à le lire en suivant ce lien. Vous pouvez également accéder à d’autres articles de Richard Amalvy dans la Revue en entrant dans sa page auteur. Bonne lecture.

La Rédaction