La belle rentrée, entre tragédie, vaudeville et opéra-bouffe

Partager sur :

Mon Oncle,

Il y avait jusqu’à hier au Gouvernement un Secrétaire d’Etat distrait et doué d’une mémoire défaillante ; le fisc dont la distraction n’était pas moindre mit longtemps à se rendre compte qu’il avait oublié quelque chose.

Le scandale s’annonça et l’intéressé se défendit mal. Que pouvait-on faire ?

Aussi, avons-nous consulté Boniface de Saint Opportune, mage spécialiste des causes désespérées.

– Il n’a rien volé à personne, nous déclara cet homme de bien

– Peut-être, mais il n’a pas payé ses impôts

– Lui a-t-on demandé de les payer ?

– Non, parce qu’il n’avait rien déclaré

– Simple défaut de déclaration, faute vénielle nous dit le mage

– Mais sa femme non plus qui gagne sa vie, puisqu’elle serait secrétaire du Président du Sénat, ne déclarait rien – Bien sûr, lorsque la déclaration des époux est unique, le défaut véniel de déclaration est unique lui aussi. Cette malheureuse n’a rien fait de mal

– Cette mémoire défaillante, cet oubli, ont-ils une explication ?

– Ignorez-vous que tous les instants de sa vie furent consacrés à la recherche de la fraude fiscale ? Il fut le plus assidu aux commissions, il porta longtemps une parole accusatrice contre l’abominable Cahuzac. Ce sont des occupations lourdes et absorbantes qui laissent peu de temps pour remplir des paperasses. Que vous faut-il de plus ?

 

II – Les gardes champêtres

Nous avons, mon Oncle, un nouveau Ministre de l’Education nationale, c’est une dame, elle est loin d’être laide, elle éclaire de sa présence tout son environnement, ce qui nous change des vieilles lanternes que nous avons eu jusqu’ici.

Dans cette affaire des rythmes scolaires, elle a décidé de faire preuve d’autorité, ce qui est louable, mon Oncle, car c’est aujourd’hui une denrée rationnée. Comme tout nouveau venu, elle tient à montrer que ses prédécesseurs furent incapables d’asseoir une saine application d’un bon principe.

Les maires récalcitrants ont été menacés des tribunaux, les Préfets useraient de leur droit de substitution et les derniers récalcitrants ont capitulé, c’est la victoire !

Mais une dizaine de milliers d’entre eux ont gardé l’affaire sur l’estomac se réservant pour ceux qui le peuvent de dire son fait à la Ministre lors des prochaines élections sénatoriales où ils sont électeurs.

En effet, il existe, mon Oncle, des communes où il n’y a qu’une école, qu’un instituteur, qu’un maire, qu’un secrétaire de mairie embauché à mi ou à tiers temps. On ne peut recruter personne même partiellement. Beaucoup envisagent de confier les enfants au garde champêtre, après tout, c’est un garde !

 

III – Les tartuffes et les dévots

Pourquoi vouloir cacher pour un Chef d’Etat un évènement qui serait banal pour un homme ordinaire. Un certain nombre de tartuffes ont entrepris de sanctuariser la vie privée de notre Président, dans un combat, il faut le dire perdu d’avance.

On n’a jamais exigé d’un Chef d’Etat qu’il ait une vie exemplaire ou édifiante mais simplement que ses comportements privés et leurs conséquences dans la mesure où ils sont appelés à être connus montrent qu’ils ne sont ni occultes, ni contradictoires avec ses devoirs publics.

Agnès Sorel, Diane de Poitiers, Madame de Pompadour, la comtesse du Barry, et bien d’autres furent connues de tout ce que comptait ; elles furent brocardées et faisaient l’objet de remontrances ; Bossuet ne s’en privait pas avec le plus grand Roi du monde.

Au sommet de l’Etat, il ne peut y avoir deux vies, l’une privée, l’autre publique. Lorsqu’il s’agit d’un souverain, les deux font partie non seulement de la vie politique mais aussi de la peinture que l’histoire accordera à leur auteur.

Ceux qui comme le Président de l’Assemblée nationale prétendent occulter la vie privée de François Hollande rappellent ces dévots du XVIIème siècle qui retardèrent la représentation du “Tartuffe” de Molière qui finit pourtant par avoir lieu.

Innocent Patouillard

243ème lettre d’Innocent Patouillard, contribuable Castrais, à son Oncle, Célestin Crouzette, propriétaire exploitant à la Montagne