Art et techniques du verre option Vitrail : Auristelle Soenen, Meilleure apprentie de France régionale 2020

Auristelle Soenen Meilleure Apprentie de France pour l’épreuve "Art et techniques du verre option vitrail"

Toutes nos félicitations à Auristelle Soenen qui vient de décrocher le titre de Meilleure Apprentie de France au niveau régional !

Le jury, composé de deux Maîtres Artisans vitraillistes Sklaerenn Imbeaud et Léocadie Lehagre, lui a décerné la note de 17/20 pour son œuvre, ce qui lui donne accès à la finale nationale.

Depuis l’enfance Auristelle a toujours aimé dessiner et s’est peu à peu intéressée à l’art sous toutes ses formes, une belle façon de s’évader du monde scolaire – son stage d’observation en 3ème dans un atelier de vitraillistes a d’ailleurs été déterminant.

Fille d’artisan, elle a aisément compris les impératifs liés à l’artisanat, la maîtrise d’un savoir-faire, les défis techniques, la proximité avec la clientèle, la force de la créativité surtout. Cette toute jeune fille de 17 ans était apprentie à l’URMA – Antenne du Tarn en CAP de septembre
2018 à fin août 2020. Elle a suivi son parcours sur le site de Sorèze pendant 2 ans, très appréciée de ses professeurs dans les matières générales : l’histoire de l’art du verre et du vitrail, les arts plastiques et appliqués, les matériaux, les matériels et les procédés de mise en œuvre, les règles
de sécurité.

Sa formation pratique a été assurée par ses maîtres d’apprentissage Mme Delois et M.Grijalva, de l’Atelier vitrail du Mont royal, qui lui ont proposé un contrat à l’issue de son stage au collège.

Artisans vitraillistes sur la région du Comminges depuis 2001, ils ont formé Auristelle aux harmonies de couleurs, à la lumière, la profondeur, à l’élaboration de maquettes, au choix des verres puis à la coupe, la mise en plomb, le sertissage et la soudure. Elle a pu toucher à toutes ces étapes jusqu’à la livraison et la pose, parfois fort périlleuse en haut des églises pour restaurer des vitraux endommagés, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine représentant la majeure partie du travail de l’Atelier.

Minutieuse, très calme, patiente, bien organisée et déterminée à aller plus loin, Auristelle partira l’an prochain à Nancy pour se former plus avant vers la décoration, la fusion et le thermoformage.

Un joli parcours en perspective !

Son œuvre sera présentée au concours national et nous espérons qu’elle sera tout autant appréciée qu’en Occitanie, le travail et la passion d’Auristelle pour ce métier le méritent !