Barreau de Castres : « Donner son sang, oui. Être saigné, non ! »

Toujours en grève pour protester contre la réforme des retraites, les avocats du Barreau de Castres et leur Bâtonnier participent à une action symbolique de don du sang, lors de la collecte organisée par l’Etablissement Français du Sang du 27 au 31 janvier, au Parc des expositions de Castres. Avec pour mot d’ordre : « donner son sang, oui. Être saigné, non ! »

Communiqué d’Arnaud Bousquet, Bâtonnier du Barreau de Castres

« Les avocats bénéficient d’une caisse de retraite autonome, la Caisse Nationale des Barreaux Français (CNBF) qui s’autofinance.

Ils s’insurgent contre leur intégration au régime universel voulu par le Gouvernement qui aura des conséquences dramatiques sur le taux de cotisation et donc la pérennité de nombreux cabinets d’avocats dont ceux installés à Castres.

L’état veut les faire basculer d’un régime où il y a 4,3 cotisants pour 1 retraité, à un régime où il y a 1,7 cotisants pour 1 retraité.

Les avocats ne peuvent, par définition, qu’y perdre.

Les plus impactés seront les plus petits cabinets, ce qui correspond à environ 50% de la profession.

Leur retraite sera plus faible avec des cotisations qui auront doublées, augmentation à laquelle bon nombre de cabinets ne survivra pas.

Les réserves constituées par nos aînés permettent aux avocats d’avoir l’assurance de l’équilibre de leur régime de base jusqu’au milieu des années 2050, et celui de leur complémentaire jusqu’au milieu des années 2080.

Pourquoi en changer ?

Cette action symbolique vise à rappeler que les avocats participent et souhaitent continuer de participer à la solidarité nationale, lorsque leur régime verse tous les ans 100 millions d’euros au régime général, soit 1.500 euros par avocat.

Par ailleurs, les avocats contribuent tous les jours à cette solidarité, par leur présence réaffirmée auprès des plus démunis, notamment avec le système de l’aide juridictionnelle et les permanences.

Les avocats restent les acteurs de la justice de proximité.

Les avocats du Barreau de Castres saluent le travail de l’Etablissement Français du Sang et de leurs bénévoles, ils envisagent de renouveler leur action en dehors du mouvement de contestation. »

Tags: