Canton Castres 1 : Arnaud Bousquet et Eve Bugis

Il y a plus de 50 ans j’ai été conseiller général dans un seul canton qui comprenait alors, outre Navès, Saïx et Laboulbène, toute la ville de Castres, soit un canton de près de 50.000 habitants.

Cela conduisit à partager la ville en plusieurs cantons lors des élections suivantes. Je devins conseiller du canton Nord qui correspond à peu près au canton de Castres 1 aujourd’hui.

Atteint par le texte sur la pluralité de mandat et comme j’étais député et maire de Castres, je ne pouvais conserver mon mandat de conseiller général.

Le Docteur Michel Monsarrat, devenu mon premier adjoint à la suite de notre entente pour une liste fusionnée lors des élections municipales de 1989, fut élu à ma place.

Ce mandat, le Docteur Monsarrat le conserva depuis, jusqu’à la parité qu’il assura avec Nathalie de Villeneuve ; l’un et l’autre ont décidé de ne pas se représenter.

Je ne peux donc que recommander aux électeurs du canton de Castres 1 d’accorder à Arnaud Bousquet et à Eve Bugis la même confiance qu’ils n’ont cessé d’accorder à leurs prédécesseurs.

J’ajoute, bien qu’il soit bien exact que Christophe Cousse votait jadis pour moi, qu’en se présentant contre mes successeurs naturels, il cesse de pouvoir évoquer mon nom dans sa profession de foi.

J’ai déjà dit la semaine dernière ce que je pensais du programme d’Arnaud Bousquet et d’Eve Bugis : c’est un programme qui me paraît non seulement complet, mais qui s’insère dans les pensées politiques que je n’ai jamais abandonnées, répondant aux attentes actuelles de nos concitoyens et voulant ouvrir des perspectives pour l’avenir.

Jacques Limouzy