Carole Delga : « La SNCF doit retrouver sa vocation de service public et une vision d’aménagement du territoire»

Partager sur :

© Région Occitanie - Emmanuel Grimault

Un an après la mise en place d’une convention TER ambitieuse, force est de constater que les résultats de SNCF ne sont pas au rendez-vous, tant sur le plan de l’offre et de la qualité de service que sur la prise en compte des enjeux de modernisation et de développement du réseau ferroviaire. C’est le constat dressé aujourd’hui devant la presse par Carole Delga, présidente de Région, et Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des transports, partagé par les usagers comme le confirme une enquête de l’institut CSA présentée à cette occasion.

« Ici en Occitanie, nous avons fait un choix fort, celui du service public ferroviaire » a notamment rappelé Carole Delga, avant d’alerter sur la qualité de service offerte aux usagers. « Les mauvais résultats de 2018 ne doivent pas se reproduire, et si le début de l’année 2019 semble marquer une inversion de tendance, le train doit être un mode de transports emprunté en confiance. La Région va encore développer son offre en 2019 avec plus de 80 circulations nouvelles en fin d’année. »

La présidente de Région a également souligné l’importance d’un retour à une véritable vision d’aménagement du territoire pour SNCF : « Enfin, il revient à l’État et au gouvernement, autorité tutélaire de la SNCF, de jouer son rôle de garant de l’intérêt général. La SNCF ne peut pas viser uniquement la rentabilité. »

Forte de ce constat, la Région a donc décidé de renforcer sa mobilisation pour pallier les manquements de SNCF : « Je proposerai donc une intervention exceptionnelle à hauteur de 75 M€, pour réaliser tout un ensemble de travaux d’urgence. Et là où la SNCF n’a pas dégagé les ressources nécessaires pour intervenir, la Région n’aura d’autres choix, si la future LOM l’en autorise, que de prendre en maitrise d’ouvrage directe les travaux des lignes dont le trafic est aujourd’hui suspendu. »

Une étude indépendante confirme les attentes des usagers et les ambitions de la Région

Commandée par la Région à l’institut CSA, cette étude réalisée entre le 26 avril et le 7 mai 2019 auprès de 1600 individus confirme les attentes et priorités des usagers en matière d’investissement et de qualité de service. En grande majorité, ils se disent satisfaits de l’action de la Région pour le service TER et la sauvegarde du réseau.

· Une action régionale pour le service TER jugée satisfaisante pour 74% des usagers et 58% des habitants ;

· Une action régionale pour la sauvegarde du réseau ferroviaire jugée satisfaisante pour 64% des usagers et 56% des habitants ;

· Une action régionale pour la modernisation des gares jugée satisfaisante pour 81% des usagers et 58% des habitants.

Leurs attentes :

· Un mode de transport d’avenir qu’il faut développer davantage pour 91% des usagers et 92% des habitants ;

· Des priorités régionales attendues par les habitants : sauvegarde du réseau (27%), création des LGV (27%), qualité du service TER (18%), relance du fret (16%)… ;

· Des axes d’améliorations prioritaires pour les usagers : fréquence des trains (58%), ponctualité et respect des horaires (57%), tarifs (50%) ;

· Un besoin de modernisation et de sauvegarde des lignes TER pour 85% des habitants ;

· Des investissements qui doivent être réalisés par l’Etat (43% des habitants), par la SNCF (35%), la Région (16%)…

Leur vision de SNCF :

· Pour 64% des habitants, la SNCF doit d’abord assurer une mission de service public et a un rôle important à jouer dans l’aménagement du territoire, avant d’assurer l’équilibre financier de son activité.