Castres – Deux donations exceptionnelles viennent enrichir les collections du musée Goya

Partager sur :

Deux importantes donations sont venues enrichir la collection du musée Goya.

  • La première donation concerne les oeuvres de Marc Sabathier Levêque (Castres, 1928 – Berne, 1965), artiste décédé prématurément à l’âge de 37 ans, poète, musicien, écrivain et journaliste à Paris-Match. Proche de Picasso et des surréalistes, Sabathier Levêque a occupé une place importante dans le panorama artistique castrais de l’après-guerre.

Il est l’auteur d’un immense poème de 351 pages, intitulé Oratorio pour la nuit de Noël, dont les seize illustrations réalisées Pablo Picasso le représentent. A Castres durant la guerre il rencontre Hans Bellmer peintre, photographe, graveur, dessinateur et sculpteur franco-allemand, artiste majeur du surréalisme qui l’initiera à l’art graphique. Une exposition en hommage à son travail, lui a d’ailleurs été consacrée en 1988 au musée Goya.

Portrait de Thomas Harlan, 1952, gouache -©Ville de Castres – Musée Goya, musée d’art hispanique
Portrait de Hans Bellmer, 1949, gouache – ©Ville de Castres – Musée Goya, musée d’art hispanique

Grâce à la donation de Monsieur Jean-Claude Ollagnier, ami de l’artiste, une centaine d’oeuvres (gouaches, dessins, photomontage) sont désormais conservées à Castres, sa ville natale, et témoignent de son oeuvre originale à la fois poétique et plastique.

  • La seconde donation est également exceptionnelle, puisqu’il s’agit d’un ensemble de plus de 400 oeuvres de l’artiste René Izaure (Vicdessos, 1929 – Pau 2014), dont 363 dessins, 45 gravures et 66 matrices.

Ancien professeur de l’école des Beaux-arts de Toulouse, René Izaure, a exposé pour la première fois en 1971 à Toulouse et n’a cessé jusqu’à son décès en 2014 de présenter son travail au public lors d’expositions personnelles (dont une au musée Goya en 2009) ou collectives. Dessinateur et graveur hors-

pair, Izaure s’inspire de la Nature avec une remarquable précision et un souci du détail. Ses paysages de montagnes, ses études de fleurs rappellent l’esprit de la peinture chinoise traditionnelle, à laquelle il vouait une grande admiration.

A la suite de sa disparition, sa veuve Danielle Izaure a souhaité donner au musée Goya sa production de dessins qui vient ainsi compléter une première donation de gravures en 2010.

Pour des raisons de préservation ces deux ensembles sont conservés dans les réserves du musée, ils feront l’objet de présentations ponctuelles par roulement.

Chant d’octobre, 2004, crayon graphite ©Ville de Castres – Musée Goya, musée d’art hispanique

Musée Goya – musée d’art hispanique
Horaires
Ouvert tous les jours en juillet et août de 10h00 à 18h00
9h-12h et 14 h-18h en septembre, avril, mai, juin
9h-12h et 14 h-17h d’octobre à mars
10 h les dimanches et jours fériés
Fermé le 1.01, 1.05, 1.11 et 25.12