Castres-Mazamet technopole crée un incubateur pour les porteurs de projets

Partager sur :

L’Incubateur by CMT a retenu ses 5 premiers projets. (Crédit photo : Laurent Frézouls)

Castres-Mazamet Technopole complète son offre de services en proposant un parcours d’accompagnement et un espace dédié qui s’adressent à des porteurs de projets : étudiants, chercheurs, demandeurs d’emploi, salariés en reconversion…

Pour cela, la technopole crée un incubateur qui permettra aux porteurs de projets émergents de tester leurs idées, de les confronter à la réalité du terrain, d’être accompagnés et ainsi, de poser les fondations de leur future entreprise.

Le premier Comité d’agrément de l’incubateur vient de retenir 5 projets candidats.

  • Arthur Laudereau : couveuse connectée (étudiant Ecole d’ingénieurs ISIS),
  • Manon Sellos : roue intelligente pour les fauteuils roulants handisports,
  • Amandine Julien : élevage d’insectes pour la consommation,
  • Adrien Peyrouty : bureau d’étude électronique et logiciel,
  • Swen Omphalius : site de vente de véhicules d’occasion ‘’certifiés’’ entre particuliers.

L’offre de l’incubateur :

La période d’accompagnement (6 à 12 mois d’incubation)

En fonction de l’état d’avancement du projet et de son contexte, un bilan après 6 mois d’incubation décidera :

  • du prolongement de la période d’incubation pour une durée de 12 mois,
  • de la création d’entreprise en accord avec le porteur de projet,
  • du non-renouvellement.

Les services proposés :

L’Incubateur met à la disposition des porteurs de projets :

  • un savoir-faire (équipe de la Technopole, outils, etc.),
  • une méthodologie (afin de valider la faisabilité du projet),
  • un programme (diagnostic, ateliers, animations, etc.),
  • une session de Fast Iterative Design (session d’affinage du projet / de prototypage…),
  • l’accès à un Comité Innovation composé d’entrepreneurs locaux,
  • la mise en réseau et l’accès à un écosystème pour consolider la perception du marché,
  • un bureau au sein du nouvel espace dédié à l’Incubateur dans la pépinière d’entreprises L’Arobase.

Les projets retenus

  • Couveuse connectée :

« Elève en 2ème année du cycle ingénieur à l’école ISIS avec le statut d’étudiant-entrepreneur, j’ai pour projet de créer des modules de couveuse connectée pour les bébés prématurés, dans le but d’améliorer leur environnement et de faciliter leur suivi ». Arthur Laudereau 

  • WheelSens :

« System H est un projet d’entreprise spécialisée dans l’évaluation et l’analyse de la performance handisportive. L’objectif est de proposer aux sportifs, coachs et fédération handisport un service d’évaluation et d’analyse du mouvement sportif, basé sur l’usage d’ergomètres adaptés à la pratique handisport et sur une expertise en biomécanique et ergonomie.

Dans un premier temps, cette activité s’appuiera sur une roue instrumentée capable d’évaluer l’efficacité de la poussée chez le sportif en fauteuil. Celle-ci informera l’athlète de la puissance qu’il développe, des forces qu’il applique sur la main courante mais aussi des différentes phases du cycle de poussée. L’analyse et le suivi des résultats permettront, aux sportifs et aux entraineurs, d’orienter de manière très précise leurs entrainements au cours de la saison, d’optimiser les réglages du matériel, mais aussi de définir une posture efficiente dans le fauteuil. Ainsi, à travers cet outil adapté et une expertise, il sera possible d’optimiser un ensemble de paramètres clés pour performer ». Manon Sellos

  • Élevage d’insectes :

« Ce projet agricole innovant vient relever le challenge que rencontrent l’élevage et l’agroalimentaire pour répondre à l’accroissement de la population humaine. Les insectes présentent des qualités nutritives intéressantes. Cette solution source de protéines est ainsi une alternative durable, saine pour la consommation animale et humaine, et plus respectueuse de l’environnement.

La filière insecte est en pleine effervescence, les principaux acteurs ne cessent d’agrandir leur marché. Pour contribuer à l’essor et au développement de ce secteur d’activité, ce projet vient en complémentarité en tant que fournisseur de matière première de qualité destinée aux transformateurs et utilisateurs d’insectes. En se concentrant sur une stratégie de progressivité axée sur la production, l’éco conception de l’exploitation s’implantera dans une économie circulaire rurale dynamisant la transition agroécologique dans le Tarn ». Amandine Julien

  • Rekcah :

« Rekcah est un bureau d’étude en ingénierie des systèmes embarqués. Nous accompagnons nos clients dès la phase de spécification jusqu’à l’industrialisation de leurs produits, par la conception, le développement ou la gestion de leurs projets innovants. 

Nous pouvons intervenir dans des domaines très variés : la e-santé, l’agriculture, les objets connectés en général et tout autre domaine qui nécessite de l’électronique et/ou de l’intelligence embarquée ». Adrien Peyrouty

  • Occ-Key’s :

« Aujourd’hui, 8 Français sur 10 craignent d’acheter un véhicule d’occasion à un particulier par peur de l’arnaque ou tout simplement par le manque d’expertise.

Tous les acheteurs potentiels n’ont pas les moyens de s’offrir les services d’un concessionnaire qui augmente le prix d’environ 20 à 30 %. Grâce à notre plateforme, les clients auront accès à nos différents services tels que le contrôle du véhicule par un professionnel (rapport détaillé sur l’état général du véhicule), une garantie panne mécanique, la sécurisation du paiement, et bien plus encore pour réaliser l’achat ou la vente en toute sérénité.

Notre objectif, rendre le marché du véhicule d’occasion de particulier à particulier plus sûr et ainsi éviter de mauvaises surprises tout en proposant nos services au plus grand nombre grâce à des tarifs très attractifs ». Swen Omphalius