Chiffres du chômage : en absence de réformes, le chômage continue sa progression

Partager sur :

Gérard Cherpion, Député des Vosges et Délégué national au travail et à l’emploi de l’UMP, a pris connaissance des chiffres du chômage pour le mois de mars 2015.

Ce sont ainsi 28.000 demandeurs d’emploi supplémentaires toutes catégories confondues, soit +0,5%, +6,7% sur un an. La France compte ainsi 5.290.500 demandeurs d’emploi inscrits toutes catégories confondues. Plus grave, le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée augmente de 1,1% sur un mois, et de 10,1% sur un an ! Alors même que la jeunesse a été déclarée comme la priorité du Gouvernement, aux dépens des séniors, leur taux de chômage augmente de 1% sur le mois de mars ! Cela démontre qu’il ne suffit pas de dépenser des milliards dans des emplois d’avenirs précaires, mais qu’il faut repenser profondément notre système.

Alors que la baisse du taux de chômage a été amorcée depuis des mois par la majorité des voisins économiques de la France, notre pays est à la traine. La politique menée depuis mai 2012 par François Hollande et Manuel Valls ne porte pas ses fruits, malgré la reprise économique au niveau mondial. Aucune réforme n’a été menée permettant à notre pays de profiter entièrement de la croissance mondiale.

Comment peut-il en être autrement ? Sur 2 heures d’émission de « divertissement », François Hollande ne consacre que 4 minutes à l’emploi, et ce pour avouer son échec en la matière. Sur les grandes annonces du Ministre de l’économie pour libérer la croissance française, le Gouvernement présente une loi indigeste de plusieurs centaines d’articles qui présente plus de reculs que d’avancées. Sur les grands bouleversements du Ministre du travail en matière de dialogue social, de seuils d’entreprises, d’aides aux entreprises, le projet de loi présenté n’est qu’une petite réforme, bien loin de ce qui est nécessaire pour notre pays.

Ainsi, par peur de l’opposition des syndicats, du patronat, des frondeurs, de leurs «alliés» au Parlement, de l’Europe, François Hollande retourne à ses vieilles habitudes : ne pas prendre de décision, et donc ne pas réformer la France.

L’UMP appelle une nouvelle fois le Président de la République et le Gouvernement à réformer profondément notre pays. Ses parlementaires seront ainsi fortement mobilisés pour proposer une version alternative des textes. C’est ce que sont en train de faire les Sénateurs avec la Loi dite «Macron», et c’est ce que feront les Députés avec la loi dite «Rebsamen», et ce au service de la France et des Français.

Gérard Cherpion
Délégué National au Travail et à l’Emploi
Député des Vosges