Conférence : Bouteilles et pichets en Pays Castrais… et ailleurs

Comment un objet aussi présent dans notre quotidien que la bouteille de verre a-t-il mis des siècles à s’imposer dans sa forme et ses utilisations actuelles ? Ce n’est en effet qu’au XVIIe siècle que son utilisation comme mode de transport du vin et des alcools s’est généralisée.

Associée au pichet de verre, la bouteille a fait progressive-ment son apparition dans le service de table sous des aspects divers en fonction des sites de fabrication et de la qualité de son contenu. Nous suivrons son évolution avec les premières bouteilles soufflées en verre noir « à la façon d’Angleterre » jusqu’au fantastique développement industriel des siècles suivants. Sans oublier les multiples topettes d’apothicaires, les charmants flacons émaillés des provinces alémaniques et les volumineuses dames-jeannes en verre bleu des verreries forestières du Languedoc du XVIIIe siècle… Plus près de nous, les bouteilles de limonadiers et de distillateurs du début du XXe siècle en Pays Castrais et alentour ou les bouteilles de la Verrerie ouvrière d’Albi, la seule verrerie tarnaise encore en activité aujourd’hui.

Les pichets, eux, illustrent toutes les techniques de façonnage et de décoration du verre ou du cristal. Arrivés sur la table pour supplanter l’étain et la poterie vernissée traditionnelle, ils ont connu un âge d’or avec la production française de Charles Schneider dans la première moitié du XXe siècle.

Madeleine Bertrand est présidente de l’association Le Musée du verre à Sorèze et membre active de la Société culturelle.

Lundi 7 octobre 2019 à 17h 30 – Maison des Associations (salle Jeanne-Cabrol)