Conférence : La justice militaire de 1914-1918 et les fusillés tarnais

Partager sur :

2018 est l’ année du centenaire de l’Armistice de la Grande guerre. Dans ce cadre, le Centre national et musée Jean-Jaurès propose une conférence ce jeudi 11 janvier à 18h30 : « La justice militaire de 1914 – 1918 et les fusillés tarnais » animée par Michel Dichard, Colonel ; ancien directeur-adjoint du Service historique de l’armée de Terre.

Dans la mémoire collective des Français, l’année 1917 est celle de l’échec de l’offensive du Chemin des Dames et de la crise des mutineries qui secoua l’Armée. Mais une mutinerie n’est qu’un des motifs entraînant une condamnation ; surtout, le nombre d’exécutions en 1917 est sans commune mesure avec celui du début de la guerre : une quarantaine sur un total pouvant être estimé à 650 pour toute la durée du conflit.

Avant d’évoquer sort malheureux de trois soldats tarnais, il importe de décrire l’évolution de la justice militaire durant la guerre : elle fut sévère, voire expéditive, en 1914 & 1915 et se traduisit par des erreurs. Elle se « calma » ensuite, essentiellement sous la pression des associations et des parlementaires.

On essayera ensuite de dresser un « portrait – type » du fusillé, plus exactement de présenter un tableau quantitatif et qualitatif d’ensemble. Enfin, après avoir rappelé les réhabilitations d’entre les deux guerres, on s’interrogera, en analysant le « Rapport Prost » d’octobre 2013, sur le fameux devoir de mémoire concernant ceux qu’on appelle aujourd’hui « les fusillés pour l’exemple ».

Jeudi 11 janvier à 18h30. Auditorium du CNMJJ (Entrée libre et gratuite)