Daniel Cohn-Bendit : Un vieux Monsieur de plus

Nous avons appris avec satisfaction que Daniel Cohn-Bendit, jeune homme de 1968, agitateur à Nanterre et ailleurs, dénommé “Dany le Rouge” avant de devenir “Dany le Vert”, vient de mettre fin à sa maturité en devenant docteur honoris causa de l’Université de Nanterre où il avait sévi dans sa jeunesse.

Le meneur du mouvement étudiant de Mai 1968 a été reçu par Jean-François Balaudé, Président de l’Université de Nanterre qui a daigné saluer “cet ancien jeune homme insolent et déjà charismatique” qui après avoir occupé Nanterre et La Sorbonne était devenu le symbole de sa génération.

Daniel Cohn-Bendit visiblement ému a rendu hommage au doyen de la Faculté des lettres de l’époque Pierre Grappin, ancien résistant, qu’il avait traité de nazi. “Il y a des paroles qu’il faut regretter” a-t-il déclaré.

Devenu Dany le vert, il n’a pas caché son penchant pour le libéralisme et pour l’Europe au point d’être considéré comme un traître par beaucoup d’anciens amis et d’être en 1999 entartré par lea anarchistes.

L’Europe a-t-il enfin déclaré “est la seule utopie qui vaille et même si elle ne fonctionne pas, c’est quand même un rêve extraordinaire”.

“Il y a en France chez les intellectuels de gauche un élan “anti-Boches” qu’il faut dénoncer” a-t-il ajouté.

Notons que Daniel Cohn-Bendit actuellement de nationalité allemande est né en France à Montauban et que depuis 2012, il est membre du Conseil d’administration de l’Université de Nanterre en tant que personnalité extérieure.

Tout est possible, mon Oncle, et le monde est rassurant puisqu’il voit un croquemitaine d’autrefois devenir un vieux Monsieur d’aujourd’hui.

Innocent Patouillard

248ème lettre d’Innocent Patouillard, contribuable Castrais, à son Oncle, Célestin Crouzette, propriétaire exploitant à la Montagne