Des bus alimentés au gaz naturel circulent entre Castres et Toulouse

Partager sur :

© Emmanuel Grimault - Région Occitanie

Depuis le 19 mars et jusqu’au 12 avril, la Région expérimente un véhicule roulant au GNV (Gaz Naturel Véhicule) sur la ligne de car liO entre Toulouse et Castres. Vincent Garel, conseiller régional, président de la SPL « d’un point à l’autre », a présenté cette initiative plus respectueuse de l’environnement ce lundi 8 avril à Castres.

Autorité organisatrice de transport, pleinement engagée dans une démarche ambitieuse de transition énergétique, la Région Occitanie accorde une importance particulière au développement des mobilités alternatives dans les territoires.

Le GNV rejette 25% de CO2 et 80% d’oxyde de carbone en moins par rapport aux carburants classiques et n’émet ni particule ni fumée dans l’air. Au-delà des performances environnementales, rouler au GNV est aussi plus économique (30% moins cher que le diesel) et moins bruyant (diminution de 4 décibels).

Par ailleurs, cette initiative s’inscrit dans une démarche vertueuse d’économie circulaire en faveur de l’autonomie énergétique. En effet, la Région accompagne également la production de gaz renouvelable (issu de la méthanisation à partir de déchets organiques) ainsi que la structuration de la filière bioGNV, avec par exemple le projet SEVEN portant sur le déploiement d’un réseau régional de stations de distribution de bioGNV.

« Les enjeux de mobilité sont au cœur des questions liées au développement et à l’aménagement local. Pour autant, permettre à chacun de mieux se déplacer ne doit pas nous dispenser d’agir pour l’environnement. Alors que l’Occitanie ambitionne de devenir la première région d’Europe à énergie positive, cette expérimentation d’autocar au GNV est la preuve qu’il est possible de concilier transport de proximité et écologie. Pour cela, nos territoires doivent être le terrain d’expérimentations ambitieuses, à l’image de notre nouvelle ligne de car roulant au bioéthanol issu du marc de raisin dans le Gard et, bientôt, du train à hydrogène pour lequel je souhaite que les premiers essais se fassent en Occitanie » Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Une ligne structurante pour le territoire

Reliant Toulouse à Castres en une heure et demie, cette ligne de car liO réalise 17 allers-retours quotidiens du lundi au vendredi avec un premier départ à 6h00 de Castres et un dernier retour de Toulouse à 19h15. Elle propose par ailleurs 8 allers-retours le samedi et 2 le dimanche.

Depuis son ouverture, sa fréquentation n’a cessé d’augmenter pour atteindre plus de 167 000 voyages en 2018. Pour répondre à la demande, la Région a récemment renforcé la fréquence des navettes. Les arrêts intermédiaires sont également plébiscités puisqu’ils concernent près de la moitié des usagers.

Cette ligne fait partie du réseau liO dans le Tarn, assuré par la SPL « D’un point à l’autre », qui comprend 24 lignes de car et transporte chaque année plus de 2,2 millions de voyageurs.

Mobilités durables : la Région s’engage pour le GNV

Dans le cadre de la trajectoire « Région à énergie positive », qui vise à couvrir l’ensemble des consommations énergétiques par des énergies renouvelables et locales à l’horizon 2050, la Région poursuit sa mobilisation pour coupler le développement des véhicules au GNV et le développement de la production de gaz renouvelable afin de développer le bioGNV.

Elle accompagne ainsi la structuration de la filière bioGNV, avec notamment le projet SEVEN portant sur le déploiement d’un réseau régional de stations de distribution. A ce jour, il vise le déploiement de 20 stations d’avitaillement GNV en Occitanie d’ici fin 2020. Plusieurs collectivités ont déjà manifesté leur intérêt pour l’équipement en stations. Dans un souci d’exemplarité, la Région prévoit d’ores et déjà le déploiement d’autocars au bioGNV sur 2 lignes régulières du réseau liOAveyron et le renouvellement en bioGNV d’une partie des autocars utilisés dans le Tarn.

+ d’infos sur liO : www.lio.laregion.fr