EDF Hydro et la Fédération Nationale de la Pêche en France : 20 ans de partenariat au service de la gestion de l’eau et de la biodiversité

Partager sur :

2019 marque la vingtième année de partenariat entre l’Union Nationale pour la Pêche en France devenue, en 2007, la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) et EDF Hydro, en charge de l’hydroélectricité d’EDF. Le congrès annuel des Présidents des Fédérations départementales de pêche et de protection du milieu aquatique qui s’est tenu le 24 juin dernier est l’occasion de souligner la qualité de la concertation et l’engagement commun de ces deux acteurs majeurs dans la gestion de l’eau.

Dans un esprit de dialogue et de concertation, EDF Hydro et la FNPF s’engagent au quotidien dans la gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques sur les territoires. Elles allient depuis deux décennies leurs compétences et savoir-faire pour favoriser la connaissance et la préservation de la biodiversité aquatique.

En moyenne, plus d’une centaine d’actions sont menées par an par EDF Hydro avec 32 fédérations de pêche, dont la moitié porte sur la connaissance et la protection du milieu aquatique, à laquelle s’ajoutent notamment des actions de sensibilisation et de développement des loisirs liés à la pêche.

Dans le grand Sud-Ouest, de nombreuses actions sont menées en coopération avec les Fédérations Départementales de Pêche et les AAPPMA (Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique) locales. Voici quelques exemples emblématiques :

  • Reclassement de la retenue EDF de Saint-Amans, en Aveyron, en 2e catégorie piscicole, après concertation avec la Fédération Départementale de la Pêche et l’AAPPMA locale, afin d’assurer des actions de gestion des populations piscicoles en cohérence avec celles appliquées sur la retenue de Villefranche-de-Panat, au vu des liens hydrauliques entre ces deux retenues.
  • Un travail de concertation avec la Fédération de Pêche de l’Ariège, pour protéger le cycle de reproduction de la truite dans la rivière du Vicdessos, dans le cadre du chantier de rénovation des conduites forcées de la centrale hydroélectrique EDF de Sabart.
  • Dans la Haute-Garonne, sur les 3 barrages EDF de la Garonne moyenne (entre Saint-Gaudens et Toulouse, à savoir Saint-Vidian, Labrioulette et Manciès), une adaptation des manœuvres en période de crue de manière à faciliter le transit des sédiments, plus importants qu’auparavant depuis les crues exceptionnelles de 2013. Cette adaptation permet de gérer au mieux le transit des sédiments en crue, d’éviter qu’ils soient stockés dans la retenue et de maintenir ainsi le bon état du milieu aquatique.

Pour Yves Giraud, Directeur d’EDF Hydro, « ce partenariat de longue date témoigne d’une relation constructive et solide entre EDF et les pêcheurs qui, sur l’ensemble du territoire, sont des acteurs majeurs dans la préservation de la biodiversité. Il illustre une volonté commune aux hydrauliciens d’EDF et aux pêcheurs : sauvegarder la richesse des milieux aquatiques par un usage raisonné et concerté d’un bien vital, l’eau, qu’il convient de préserver ».

Claude Roustan, Président de la FNPF, « (se) félicite de ce partenariat qui vise, au-delà de notre sensibilité qui peut parfois diverger, à accroître notre volonté commune d’améliorer la biodiversité aquatique. La ressource en eau est un bien commun et sa gestion doit en permanence faire l’objet d’une approche concertée. C’est l’intérêt de ce partenariat ».