Espoir féminin de l’athlétisme français : votez pour Mélody Julien

Partager sur :

Mélody Julien sera-t-elle couronnée « espoir féminin » de l’athlétisme français ? La jeune fondeuse polyvalente, star de l’association multisport montredonnaise (AMM), a toutes ses chances de connaître cette consécration après avoir été présélectionnée par la fédération française d’athlétisme (FFA) avec 9 autres jeunes femmes de moins de 20 ans.

Cette année, son palmarès exceptionnel l’a révélée parmi les meilleures athlètes françaises de sa génération. Entrainée par le charismatique Max Lesauvage, la tarnaise a battu deux fois le record de France juniors du semi-marathon, d’abord en 1h19’40’’, puis en 1h17’39’’ à Saint Omer en octobre où elle aussi décroché le titre de championne de France de la spécialité dans sa catégorie. Elle est déjà lauréate du trophée d’Occitanie 2018 récompensant la meilleure athlète féminine sur piste.

Pour aider Mélody a obtenir le titre d’espoir féminin, rien de plus simple : il suffit de se rendre sur le site de la FFA, de cliquer sur son portrait et de valider son choix. Si vous êtes fan d’athlétisme, vous pourrez également voter pour les athlètes masculins et féminins de l’année, ainsi que pour l’espoir masculin. L’an passé, plus de 10 000 votants ont été comptabilisés pour choisir Pierre-Ambroise Bosse, Mélina Robert-Michon, Steven Fauvel Clinch, Cassandre Beaugrand et l’équipe de France espoirs masculine de cross.

Fondée en 2015, par Max Lesauvage, l’association multisports montredonnaise a pour mission de développer la pratique sportive en milieu rural et d’identifier des sportifs à fort potentiel. Mission accomplie quand on voit le parcours de Mélody Julien et celui de Benjamin Alquier, spécialiste des 15 000 et 800 mètres, vainqueur en équipe de la ronde givrée 2017, et vainqueur des 10 kms de Castres en 2018. L’AMM est animée et gérée par une équipe de bénévoles particulièrement enthousiastes. Comme chaque année, ces derniers ont participé au Téléthon, après avoir organisé les 24 heures à la nage au mois de juillet, et les foulées de Montredon-Labessonnié, Challenge du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, au mois de septembre.

Il est heureux qu’une telle association sportive existe pour faire émerger des talents insoupçonnés.

Richard Amalvy