Exercice « sauvetage en eaux vives » dans le Tarn le mercredi 11 décembre

Dans le cadre de l’entraînement des équipes spécialisées dans le sauvetage en eaux-vives et inondations de la Zone de sécurité et de défense Sud, une manœuvre interdépartementale se déroulera le mercredi 11 décembre dans le Tarn.

Elle poursuit les objectifs suivants :

  • travailler collectivement sur des sites particuliers, en impliquant différentes techniques d’intervention : équipe cynotechnique spécialisée en recherche aquatique, emploi de drones, sauvetages au moyen de jetski, hélitreuillages,
  • découvrir de nouveaux matériels et favoriser le partage d’expérience.

L’exercice mettra en œuvre quatre groupes de sauveteurs en eaux-vives issus des SDIS de la région Occitanie (Ariège, Aude, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées, Tarn et Tarn-et-Garonne), impliquant une cinquantaine de sapeurs-pompiers.

Le SDIS du Tarn, qui en assure le support, a défini les différents scenarii et lieux de manœuvre. Il s’articulera autour d’un enchaînement de mises en situation professionnelles sur trois sites le long de la rivière Tarn : Pont d’Arthès – Les Avalats – Ambialet. Un hélicoptère de la sécurité civile sera sur place afin d’entraîner les personnels spécialisés dans une configuration « eaux-vives ». Il permettra de réaliser une série d’hélitreuillages sur le site des Avalats à Saint-Juéry pendant près d’une heure (début des opérations prévu vers 14h30).

Une équipe départementale de secours nautique du SDIS 81 expérimentée

Elle se compose de 19 sapeurs-pompiers sauveteurs, tous formés aux secours subaquatiques jusqu’à 50 mètres (plongée), au sauvetage en eaux-vives et forts courants, ainsi qu’à la conduite des embarcations. Ses missions consistent à secourir en milieu aquatique et subaquatique, des personnes et des biens, et dispose pour ce faire de 2 véhicules de plongée, basés aux centres de secours principaux d’Albi et Castres, et de 10 bâteaux de reconnaissance et de sauvetage (BRS) basés dans les centres de secours d’Albi (2 embarcations), Carmaux, Castres, Gaillac, Graulhet, Lacaune, Lavaur, Mazamet et Saint-Paul-Cap-de-Joux). Pour maintenir son efficacité, l’équipe suit une quinzaine d’entraînement par an sur les différents points d’eau du département (lacs, barrage, rivières). En moyenne, elle réalise 20 à 30 interventions par an.