Covid-19 : l’Urssaf Midi-Pyrénées se mobilise pour accompagner les entreprises impactées

Après la mise en œuvre de mesures exceptionnelles, l’Urssaf accompagne les entreprises dans le redémarrage économique au rythme de l‘évolution de la pandémie. Information, écoute, conseils et mesures de soutien… l’Urssaf se mobilise.

Bilan de la crise : les premières mesures de soutien aux entreprises et indépendants

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie du coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déployé des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les indépendants.
Ces mesures représentent au 31 aout 2020, 1,5 milliards d’euros d’avance de trésorerie faite aux entreprises et indépendants en Occitanie dont 800 millions d’euros en Midi-Pyrénées. Report partiel ou total des cotisations sociales des échéances entre le 15 mars et le 31 août pour les entreprises impactées, ajustement des échéanciers de cotisations, aides financières pour les indépendants… depuis le début de la crise, les équipes se sont mobilisées pour mettre en œuvre avec réactivité les mesures de soutien adaptées à chaque situation.

Un soutien spécifique aux entreprises dont l’activité est soumise à des fermetures administratives liées à la crise sanitaire

Suite aux annonces préfectorales du 12 octobre, un accompagnement spécifique sera proposé aux entreprises en zone d’alerte maximale dont l’activité est concernée par une mesure de fermeture : cafés, bars, casinos, salles de sport, salles de jeu… Une communication leur sera adressée dans les prochains jours.

Les reports de cotisations restent autorisés pour les entreprises appartenant aux secteurs dont l’activité était déjà empêchée en raison des dispositions mises en place pour la lutte contre la pandémie : spectacle, discothèques, festivals.

Accompagner le redémarrage économique

  • Entreprises

Les entreprises de plus de 250 salariés depuis le mois de juillet sont contactées par l’Urssaf pour négocier avec elles des échéanciers au cas par cas. Les entreprises de moins de 250 salariés des secteurs particulièrement impactés par la crise peuvent bénéficier d’exonération de cotisations patronales sur la période de février à mai et d’une aide financière correspondant à 20 % de la masse salariale versée sur cette même période. Ce montant viendra en déduction des cotisations qui resteraient à régler.

Pour les autres entreprises de moins de 250 salariés, l’Urssaf leur proposera à partir de fin octobre, un plan d’apurement sous forme d’échéancier, pour régler les cotisations reportées pendant la période de crise. Ce plan pourra être ajusté à la demande de l’entreprise.

Toutes ces dispositions ont pour objet de faciliter le paiement des cotisations sociales courantes aux dates d’exigibilités habituelles.

  • Indépendants

Le recouvrement des cotisations sociales des professions libérales, artisans et commerçants a repris depuis le 5 septembre. Afin de tenir compte de l’impact de la crise sur leur revenu par rapport à l’année 2019 et d’adapter le montant des cotisations sur la fin de l’année, les échéanciers ont été réalisés sur la base d’un revenu provisionnel 2020 automatiquement diminué de 50 %.

Les indépendants des secteurs les plus touchés par la crise peuvent bénéficier d’une réduction exceptionnelle dès 2020 en appliquant un abattement sur leur revenu prévisionnel 2020 via le service en ligne d’estimation des revenus.