Hamon – Le Malthus du pauvre

Partager sur :

Mon neveu,

Si l’on croit que l’homme vient d’emprunter la seconde partie de son parcours qui n’est plus ascendante,
Si l’on croit que l’écologie est une doctrine de protection, une assurance tout risque et un enferment devant l’avenir incertain du Monde,
Si l’on croit que le numérique maître des robots va détruire beaucoup d’activités,

Il faut alors travailler de moins en moins pour retrouver des équilibres salutaires et mettre en commun ce qui reste où l’on peut encore trouver de quoi donner à chacun un revenu modeste mais universel.

Il faut, mon Neveu, que ce Monsieur Hamon ait un certain estomac pour avancer des choses pareilles mais c’est un modeste, pourvu d’idées simples et accessibles à tous.

Pour supprimer le chômage, il suffira de supprimer le travail !

M. Hamon ne va pas encore jusque-là mais il chemine vers ce principe lumineux !

Ne voyez-vous pas qu’il s’agit là d’un de ces raisonnements à la Malthus qui doit tout aux apparences mais qui ne manquera pas de finir au nombre de canulars dont s’amuseront les étudiants de 1ère année d’économie politique ?

Célestin

259ème lettre de Célestin Crouzette, propriétaire exploitant à la Montagne, à son Neveu, Innocent Patouillard, contribuable Castrais