Hollande, la démission ou la dissolution

Partager sur :

François Hollande paie « cash » ses mensonges sur l’emploi et la défense des services publics, ses provocations avec le mariage homo et le matraquage fiscal, préparant un autre matraquage, celui des collectivités locales, son impuissance à endiguer la criminalité et l’immigration sauvage, son isolement en Europe.

Mais la droite paie cher aussi ses divisions, ses « affaires » et un discours aseptisé. Les Français viennent de donner un ultime avertissement, sanctionnant deux ans d’échec absolu : il reste à François Hollande à démissionner ou à renvoyer devant les électeurs les députés socialistes qui ont démontré, en particulier dans le Tarn, leur nullité et leur insensibilité aux problèmes concrets des Français.

Bernard Carayon

PS : LAVAUR est la seule ville du Tarn où l’UMP est devant le FN. Et probablement la seule (ou l’une des rares) de Midi-Pyrénées. Je m’en réjouis évidemment.