Honni soit qui mal y pense

Partager sur :

L’Angleterre va-t-elle reprendre la mer alors qu’elle n’a plus d’empire ?

Certes, elle n’était en Europe qu’à moitié et aujourd’hui elle ne veut pas en partir tout à fait.

Les divorces quels qu’ils soient supposent le partage de la communauté.

Or, la seule défense européenne qui compte est Franco-Anglaise.

Ensuite, comment va faire l’Angleterre avec une unité nationale mise à mal ? L’Ecosse veut être indépendante et rester Européenne, l’Irlande devient étrangère puisqu’elle restera européenne.

Cette interrogation vient peut-être de la constitution des nations alors que la France s’est constituée sur mille ans autour d’une seule dynastie nationale : les Capétiens ; l’Angleterre a cherché ses rois et ses reines chez les Saxons, les Normands, les Angevins (Plantagenets), les Stuarts, les Tudors (Seuls anglais) et en Allemagne, les Hanovre, les Saxe-Cobourg et les Battenberg.

Pendant des siècles, l’Angleterre a cherché à maintenir à son profit l’équilibre européen.

Aujourd’hui, est-ce parce qu’elle ne le conduit pas qu’elle ne veut plus y participer ?

Jacques Limouzy