Innov’Action 2017 : Les portes ouvertes des agriculteurs qui innovent !

La Chambre d’agriculture du Tarn organise les journées Innov’Action 2017 qui auront lieu le mardi 6 juin à 14h chez Christian Puel (GAEC du grand cyprès à Lavaur) et le jeudi 8 juin à 14h chez Vincent Lacassagne (GAEC Lacassagne à Montans). Le concept ? Donner la parole aux agriculteurs pour présenter leurs pratiques innovantes autour de la triple performance économique, sociale et environnementale, à d’autres agriculteurs, directement sur leur exploitation, afin de favoriser le transfert de pratiques et de connaissances.

Les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire sont le pilier de l’économie de la nouvelle Région, devant l’aéronautique et le tourisme. Pour autant, ces secteurs font face aujourd’hui à d’importantes crises – économiques, sociales, sanitaires et environnementales. Le défi pour les agriculteurs est de concilier des entreprises agricoles compétitives et des systèmes de production à faible impact sur l’environnement et ainsi pérenniser leurs exploitations. Pour y arriver, l’innovation est primordiale.

Innov’Action : 2 fermes tarnaises sources d’innovation

Mardi 6 Juin à 14h : Christian Puel, du GAEC du grand cyprès à Lavaur innove en pilotant la fertilisation azotée de grandes cultures avec un drone.

Christian Puel travaille sur une structure de 120 ha de SAU en GAEC avec son épouse. Cette exploitation, située sur la commune de Belcastel au sud-ouest du Tarn, est principalement tournée vers la production de céréales, de semences et d’asperges grâce à un réseau d’irrigation qui couvre les 3/4 de la surface.

En 2017, il décide de tester un nouvel outil d’aide à la décision pour optimiser sa fertilisation azotée sur les céréales : un vol de drone au stade 2 noeuds permettant de visualiser l’état de nutrition azotée de la culture pour ajuster les apports d’engrais.

« Lors de mon installation en 1984 avec mon père, nous disposions d’une exploitation d’environ 40 ha en polyculture-élevage avec un troupeau d’environ 30 vaches allaitantes. Très rapidement, nous avons développé la production de semences notamment en tournesol, puis en maïs, et créé une retenue collinaire. Les années suivantes mon exploitation s’est agrandie, ma femme a « remplacé » mon père dans l’exploitation. La partie production végétale a pris de plus en plus d’importance dans le système d’exploitation (mise en place d’un atelier asperge en vente directe) et dans le courant de l’année prochaine les vaches auront disparu (difficultés dans l’organisation du travail, mises aux normes nécessaires du fait de la zone vulnérable). En 2017, j’ai décidé de tester une nouveauté : le vol d’un drone permettant « d’analyser » la végétation et d’avoir des préconisations précises sur les apports azotés de la parcelle. Nous en avons profité pour mettre en place des essais sur cette parcelle avec la Chambre d’agriculture avec notamment un secteur à 0 azote. »

 Jeudi 8 Juin à 14h : Vincent Lacassagne du GAEC Lacassagne à Montan optimise la gestion de l’irrigation pour économiser de l’eau et de l’énergie grâce au pilotage à distance.

Vincent Lacassagne travaille sur une structure de 180 ha de SAU en GAEC avec son épouse. Cette exploitation, située sur la commune de Montans à l’ouest du Tarn, est principalement tournée vers la production de céréales et de semences de maïs grâce à un réseau d’irrigation qui couvre 2/3 de la surface. En 2016, il se lance dans l’amélioration de son système d’irrigation pour une meilleure valorisation de la ressource en eau, une réduction de la consommation d’électricité et une simplification du pilotage de l’irrigation.

« Lors de mon installation en 1998 en GAEC avec mon père, nous disposions d’une exploitation en polyculture-élevage avec un troupeau d’environ 45 vaches laitières. La partie céréalière était déjà importante avec un atelier maïs semences et un potentiel d’irrigation déjà bien présent. Je me suis intéressé depuis à l’optimisation de cette production céréalière. En 2016, suite à l’arrêt de la production laitière (mise aux normes très importantes, manque de visibilité à cause de la crise laitière), j’ai décidé d’investir dans l’amélioration de mon réseau d’irrigation. En effet, la plupart des équipements avaient une vingtaine d’années et n’étaient plus adaptés à mon système de fonctionnement.  J’avais notamment deux pivots alimentés depuis une même pompe, mais il m’était impossible de les faire fonctionner en même temps car le débit de cette pompe était trop faible. De plus, ce débit d’eau était constant et pouvait par moment s’avérer non adapté à la culture et aux types de sol qui composent mes parcelles (parties plus caillouteuses que d’autres). J’ai donc souhaité mettre en place des équipements me permettant de piloter facilement mon irrigation et de la rendre plus efficiente en termes de consommations en eau et en électricité ! »


INNOV’ACTION: l’innovation par les agriculteurs, pour les agriculteurs

Avec les journées Innov’Action, les Chambres d’agriculture d’Occitanie démontrent leur capacité à initier et à accompagner des projets innovants grâce à leurs conseillers techniques présents sur le terrain. Si l’innovation est souvent issue de la recherche fondamentale et appliquée, elle existe aussi dans les exploitations, initiée par des agriculteurs « pionniers », qui expérimentent et innovent de manière individuelle ou via des groupes de progrès.

Pour les agriculteurs, Innov’Action est une opportunité d’échanger entre pairs et de faire connaître les pratiques novatrices qui répondent aux impasses techniques et agronomiques, mais aussi au besoin de meilleure valorisation des productions agricoles dans un contexte d’aléas économiques accrus qui met à mal la viabilité et la vitalité des exploitations. Innover est source d’emplois et de valeur ajoutée pour les territoires ruraux.

« L’agriculture et l’agroalimentaire constituent les piliers économiques de la région Occitanie. Face aux crises actuelles que traverse la production agricole, il est nécessaire d’y répondre par des mesures économiques d’urgence, indispensables au maintien du tissu rural, mais aussi plus durablement par l’innovation dans les exploitations agricoles. Tout en s’adaptant à des contextes toujours plus fluctuants, il faut également continuer de répondre aux besoins de nos concitoyens : une

 

alimentation saine et de qualité, mais aussi un espace rural accueillant et des ressources préservées.

C’est dans cet objectif que les Chambres d’agriculture de la région Occitanie vous invitent à venir découvrir les techniques et pratiques développées et mises en oeuvre par des agriculteurs « pionniers », dans leurs fermes. En améliorant les performances – économique, sociale, environnementale – de leurs exploitations agricoles, ils offrent des solutions afin que le monde agricole réponde aux grands défis auxquels il est confronté. »

Denis Carretier, Président de la Chambre régionale d’agriculture d’Occitanie

Dans chaque exploitation participant à Innov’Action, le visiteur trouvera :

– des innovations réalistes et faisables portées par des agriculteurs,

– des présentations et démonstrations faites par les agriculteurs eux-mêmes,

– une évaluation des innovations à travers l’expertise des techniciens de la Chambre d’agriculture : une fiche témoignage sera disponible sur chaque site et des données chiffrées concernant l’atelier seront présentées.

 

***

Retrouvez tous les détails des portes-ouvertes Innov’Action 2017 en Occitanie sur : http://www.innovaction-agriculture.fr/occitanie/

Vidéos des éditions précédentes : http://www.lrmp.chambagri.fr/menu-horizontal/nos-publications/nos-videos.html

L’intégralité des fiches témoignages des agriculteurs ayant participé à l’opération 2016 : http://www.innovaction-agriculture.fr/temoignages/fiches-temoignage-innovaction-2016/