IPI : L’anglais indispensable dans l’industrie

Jean-Christophe Chauve, Mickaël Doyen et Cyril Orfeo, tous 3 anciens élèves de l’Institut supérieur de Promotion Industriel d’Albi (IPI), étaient venus témoigner, samedi 14 mars, lors des portes ouvertes de cette école gérée par la CCI du Tarn.

Détenteurs d’un bac + 4 Responsable en unité de production et projets industriels et pour certains d’un bac +5 Manager en stratégie et projet industriel, ils ont présenté chacun leur cursus. Amélioration continue, supply chain, et bien entendu management de projets ou d’équipes, le programme de ces deux formations est riche d’enseignement, sans oublier la gestion financière. Comme l’indiquait l’un des intervenants, recruté par un important sous-traitant de l’aéronautique : «Lorsque je présente un projet d’amélioration à mon supérieur, sa première question est : Quel retour sur investissement ? Combien et dans quel délai ? Le ROI (Return On Investment) est un enjeu majeur quel que soit le projet et cette optimisation des coûts est renforcée par la conjoncture actuelle. Mais c’est aussi un aiguillon pour proposer des solutions originales. Et la formation par alternance nous donne un avantage certain. Lors de la mise en place du contrat avec l’employeur, nous avons déjà un projet à mettre en oeuvre, des objectifs. Notre intégration professionnelle à l’issue de la formation s’en trouve facilitée».

Tous ont insisté sur la maîtrise de l’anglais. Car à l’heure de la mondialisation et dans l’industrie en particulier, les managers parlent une seule langue, celle de Shakespeare. Avis est donc lancé aux jeunes venus nombreux se renseigner sur ces deux cursus qui obtiennent un taux d’insertion de 90 %, six mois après l’obtention de leur diplôme. Un pourcentage révélateur de l’intérêt porté par les entreprises à ces cursus qui leur sont dédiés.

Contact : http://www.ipi-sup.fr/

Tags: