Jean-Louis Chauzy : « L’industrie a besoin de fonderies ! »

Parce que l’industrie française a besoin de fonderies, au nom du CESER Occitanie, je serai à Decazeville le 1er décembre 2021 pour la SAM, pour le territoire et donc pour l’industrie.

Pour la transformation de l’industrie automobile, comme de l’industrie aéronautique, mécanique ou énergétique, la filière machine-outil a besoin de fonderies pour produire des pièces de grande dureté et légèreté. Le moteur thermique (encore plus de 10 ans de visibilité), comme le moteur électrique ou les besoins d’AIRBUS, 1er avionneur mondial qui revient du salon de Dubaï avec 422 avions supplémentaires, soit au total 900 avions moyen-courrier (A320 / A321) à livrer chaque année à partir de 2025, nécessiteront du travail pour les fonderies.

Le Groupe RENAULT a fait en mars 2021 une offre de charge de travail pour la SAM à hauteur de 30 millions d’euros, portée en mai à 40 millions d’euros pour attirer le Groupe espagnol CIE Automotive dans une négociation avec le CSE et les collectivités… qui n’a jamais eu lieu.

Le Groupe RENAULT qui s’est engagé à sécuriser ses commandes jusqu’au 31 mars 2022 doit tenir son engagement. Il appartient à l’État actionnaire de le rappeler. Les plans sociaux exemplaires n’existent pas quand on liquide une activité de production nécessaire pour l’industrie, pour la France et pour le territoire concerné.

La SAM est à Decazeville ce que MICHELIN est à Clermont-Ferrand, ou AIRBUS à Toulouse. La diversification industrielle est complémentaire de l’activité de fonderie. Elle doit être pérennisée et soutenue !

Des moyens très importants pour les mutations par la formation peuvent être mis à la disposition des salariés. C’est un levier pour les branches professionnelles et les entreprises.

Pour réussir ensemble et renforcer notre indépendance par nos capacités industrielles, il faut garder les compétences de cette fonderie et travailler avec la Mecanic Vallée pour proposer les emplois disponibles aux salariés qui le souhaitent et travailler avec les industriels de la filière automobile et
aéronautique pour de nouvelles perspectives.

Une entreprise, c’est aussi une communauté humaine de femmes et d’hommes, des relations sociales, un attachement culturel, et une fierté : aimer son métier… Pour ces bonnes raisons, il faut tenir et réussir ensemble.

Jean-Louis CHAUZY – Président du CESER OCCITANIE