Jean-Louis Chauzy : « Sanofi : un choix insupportable »

Depuis 15 ans, le groupe français Sanofi est gouverné par des anglo-saxons qui ont réussi à fermer 10 sites de recherche et de production en France dont Toulouse et Montpellier en 2012 et 2013 en finançant les plans sociaux, notamment avec l’argent du crédit d’impôt recherche évalué par le Sénat en 2013 à 130 millions d’euros.

Sanofi avait alors reversé 3,5 milliards de dividendes aux actionnaires.

Le CESER Occitanie avait estimé aux côtés des syndicats de l’entreprise que le Conseil d’administration de SANOFI avait fait le choix de privilégier les actionnaires contre la société.

Le désarmement sanitaire de la France y compris dans l’industrie du médicament a été accompagné par tous les Gouvernements depuis 2003.
L’annonce par le président de Sanofi de livrer en priorité aux USA les vaccins qui seront produits contre le Covid-19 est inacceptable.

Nous devons obtenir l’équité de traitement pour la France et l’Europe. Il est temps que le Gouvernement et toute la société soient mobilisés pour conditionner des aides à la recherche, aux applications et fabrications en France et en Europe qui financent aussi des programmes de recherche.

Jean-Louis Chauzy, Président du CESER Occitanie / Pyrénées-Méditerranée