La Fondation Pierre Fabre et la Société Togolaise de dermatologie organisent les Secondes Assises de Télédermatologie Africaines

Partager sur :

Fondation Pierre Fabre : 20 ans d’engagement d’une fondation actionnaire et humanitaire unique en France (c) Fondation Pierre Fabre

La Fondation Pierre Fabre et la Société Togolaise de dermatologie (SOTODERM) organisent les Secondes Assises de télédermatologie africaines sous le parrainage du Professeur Mijiyawa Moustafa, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique du Togo, les 26 et 27 juin à l’hôtel Onomo à Lomé au Togo.

« Fort du succès de la 1ère édition des Assises qui s’est tenue à Bamako au Mali, en 2017, le renouvellement des Assises de la télédermatologie témoigne de la volonté de la Fondation Pierre Fabre de renforcer l’un de ses domaines prioritaires d’intérêt et de soutien, la dermatologie, au travers deux axes principaux de travail : La télédermatologie et la prévention et prise en charge précoce de cancers de la peau dus à l’albinisme » explique Béatrice Garrette, Directrice Générale de la Fondation Pierre Fabre.

Les maladies de peau constituent en Afrique un motif important de consultation des patients. Souvent anodines à leur début, ces maladies dermatologiques peuvent évoluer vers des tableaux cliniques préoccupants en l’absence de diagnostic et de prise en charge adaptée. Dans un contexte de pénurie de dermatologues et d’une couverture territoriale dermatologique partielle, la prise en charge des affections de peau avec des complications potentiellement sévères reste un véritable défi à relever, particulièrement dans les zones rurales.

Cette année, plus de 10 pays [1] d’Afrique subsaharienne assisteront aux Assises de la Télédermatologie. Ce sera l’opportunité de présenter et d’échanger sur les programmes en cours soutenus par la Fondation Pierre Fabre au Mali, en Mauritanie et au Togo. Les professionnels de santé pourront aussi débattre sur le thème global de la formation et de ses enjeux :

  • La formation des soignants (médecins/infirmiers) avec en toile de fond la problématique de transfert des compétences de la part des dermatologues,
  • La formation initiale et continue des dermatologues sur des thématiques communes jugées prioritaires par les services de dermatologie de l’ensemble de ces pays, préalablement identifiées par la Fondation Pierre Fabre (chirurgie dermatologique, dermo-anatomopathologie…).

La deuxième journée des Assises sera consacrée aux programmes de prévention et de prise en charge des cancers cutanés chez les personnes atteintes d’albinisme, actuellement soutenus par la Fondation Pierre Fabre. Un état des lieux des programmes déjà opérationnels dans chacun des pays (Mali- Tanzanie – Malawi) sera présenté. Le Togo lancera officiellement son programme dans ce domaine, avec la participation active de la SOTODERM (Société Togolaise de Dermatologie) et de l’ANAT (Association Nationale des personnes atteintes d’Albinisme au Togo).

Un bilan positif du 1er programme de télé-expertise en Afrique « TELEDERMALI »

Depuis 2015, le Pr Ousmane Faye, Vice-Doyen de la Faculté de Médecine de Bamako et Chef du service Dermatologie du CNAM (ex Institut Marchoux), a mis en place, avec l’appui de la Fondation, TELEDERMALI, un programme original de télé-expertise en dermatologie qui vise à améliorer le diagnostic et la prise en charge des maladies de la peau dans les centres de santé en périphérie. Dans le cadre de ce programme, les médecins et infirmiers des centres de santé sont formés à diagnostiquer et traiter les dermatoses courantes, qui ne nécessitent pas l’avis d’un dermatologue. Face à des cas complexes, ils ont recours à l’utilisation des outils numériques (ordinateur et appareil photo) et une plateforme sécurisée « Bogou » (développée par le Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine – RAFT) pour envoyer les données des patients aux dermatologues qui émettent en retour un diagnostic à distance accompagné d’une prescription médicale.

Fort du succès de la phase pilote conduite dans 3 régions et évaluée scientifiquement, le projet est en cours d’extension à l’ensemble du pays avec l’objectif de couvrir 80 centres de santé et former 160 agents de santé. Cette application transposable et frugale répond à une problématique de santé de première nécessité et démontre un réel progrès dans l’accès au diagnostic et aux soins de qualité. Regardez le reportage vidéo consacré à la télédermatologie au Mali : https://www.youtube.com/watch?v=fqFQtFpYdTI )

Une extension du programme TELEDERMALI en Mauritanie et au Togo suite à un appel à projets

Lors des premières assises de Bamako en 2017, la Fondation Pierre Fabre a lancé un appel à projets auprès des pays de la sous-région assistant aux débats (Burkina Faso, Guinée-Conakry, Mauritanie, Sénégal, Togo, Bénin, Côte d’Ivoire) afin d’identifier des partenaires potentiels pour répliquer ce type de programme. Dans les mois qui ont suivi, la Mauritanie et le Togo, via les structures de santé publiques et les dermatologues référents ont décidé de répondre à l’appel à projets et mettre en place des initiatives comparables.

  • Mauritanie – Soigner les maladies de la peau jusque dans le désert.

Avec seulement 13 dermatologues (dont 12 à la capitale) pour une population de 4 millions d’habitants répartie sur ce vaste territoire désertique, l’offre de soin de qualité reste très limitée. Sur 2 ans, le projet retenu vise à créer, dans trois régions de la Mauritanie au Nord et au Sud, douze unités de consultation en s’appuyant sur des structures de santé départementales ou communales existantes.

Les référents locaux de ces centres de santé seront en lien avec les huit experts dermatologues basés à Nouakchott, via le réseau informatique du Programme National de Télémédecine. Sous 24 à 48h, un diagnostic et un protocole de prise en charge seront proposés. L’objectif à terme est de former 24 référents qui prendront en charge 300 patients par mois (soit 3600 / an) dans les trois régions ciblées.

Ce projet est porté par la Société Mauritanienne de Dermatologie.

  • Togo – Former 100 agents de santé en cinq ans.

Afin de renforcer l’expertise dermatologique des agents de santé dans quatre des cinq régions du Togo, la Société Togolaise de Dermatologie et des infections sexuellement transmissibles (SOTODERM) a prévu la formation de 100 agents de santé répartis dans 50 structures de soin.

L’accès au diagnostic pour les cas complexes sera possible grâce à la transmission à distance des données à des dermatologues experts basés à Lomé. Nécessitant 5 années pour sa mise en œuvre, le projet est une réplication du modèle de télédermatologie malien, mis en place par le Pr. Faye et s’appuiera sur le Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine (RAFT).