La médaille d’argent de la Jeunesse et des Sports pour Luis Goma

Le 29 janvier dernier dans les salons de Préfecture d’Albi, Luis Goma a reçu la médaille d’argent de la Jeunesse et des Sports pour son engagement et son dévouement associatif. Cette médaille récompense « les personnes qui se sont distinguées d’une manière particulièrement honorable au service de l’éducation physique, des sports, des mouvements de jeunesse, des activités socio-éducatives, des colonies de vacances, des œuvres de plein air, des associations et de toutes les activités s’y rattachant ». Récompense largement méritée pour cet ancien professeur de lettres de Barral. Avec lui, 36 autres personnes ont été honorées. Une célébration qui a salué l’action de bénévoles « sans lesquels la vie culturelle, sportive et associative ne pourrait exister », comme l’a précisé le Préfet du Tarn, Thierry Gentilhomme, « Les associations constituent une richesse irremplaçable de maillage de notre société ».

« Je suis fier d’avoir reçu cette médaille mais cette médaille n’est pas qu’une récompense personnelle, c’est la médaille de tous ceux qui m’ont accompagné. J’ai eu la chance d’être entouré de gens de qualité ». Luis Goma, honoré de recevoir cette récompense pour le travail fait au service des autres, les jeunes en particulier, est encore surpris de cette promotion. Mais ceux qu’il a croisés depuis plus de quarante ans, au Centre aéré des Combettes, à l’Office municipal de la jeunesse (OMJ), au Bureau Information jeunesse, aux camps de ski et séjours d’été des Bonnes vacances, ou encore dans le hall de l’hôpital du Pays d’Autan avec ses collègues de l’association Hôpital sourire « pour donner du sourire à des enfants malades »,… ne s’en étonneront pas tant sa vie est un engagement au service des autres.

Ajoutons à son « CV » les nombreux échanges scolaires et la mission confiée par le maire de Castres, Pascal Bugis, qui a vu l’aboutissement et la réussite du jumelage entre la Ville de Castres et celle de Linares (Espagne).

« Ces robustes et belles voitures son devenues des dizaines de wagons, des centaines de bus qui ont pu amener des milliers de jeunes vers d’autres horizons, connaître d’autres cultures… et d’autres amis. En un mot passer de bonnes vacances » sourit le récipiendaire. « On a beau être un fort moteur et avoir une belle carrosserie, si on ne peut pas s’appuyer sur de solides roues le véhicule n’avancera pas ». Par ses mots, Luis Goma a tenu à remercier tous les gens qu’il a côtoyés durant son engagement associatif. D’Evelyne Blanc à Baya Algay, de Jean-Pierre Molinier à Jean-Luc Donnadille, en passant par Nathalie de Villeneuve et Pierre Galibert,… (Impossible de les citer tous), la liste est longue.

Ce Castrais d’adoption, emploie chacune de ses journées avec le soutien sans faille de son épouse Mado à tisser du lien social dans une société de plus en plus individualiste. C’est bien cet engagement qui a été récompensé.