La messe et le pèlerinage !

Partager sur :

Mon Oncle,

Quelle fut notre surprise à Castres de voir arriver au Centre national et Musée Jean Jaurès, Monsieur Mélenchon venu pour dire des méchancetés au Président de la République qui s’était rendu la veille à Carmaux.

Monsieur Mélenchon est resté plus longtemps à Castres que Monsieur Hollande à Carmaux. Chacun a fleuri la statue du grand tribun à Carmaux et à Castres.

Monsieur Mélenchon a tenu à recevoir longuement la presse locale et nationale à Castres et nous avons pu apprendre que la présence du Président à Carmaux était une imposture et une supercherie

“Imposture de venir le jour même où est décidé un plan qui martyrisera le peuple”, a dit M. Mélenchon, en référence au plan de stabilité comprenant 50 milliards d’économie d’ici 2017. “Imposture de se dire dans la continuité d’une action politique (du socialiste Jean Jaurès, ndlr) quand on aura porté soi-même la retraite à l’âge de 66 ans tandis que le grand Jaurès, en 1910, vota pour la retraite à 65 ans”. Sur twitter, M. Mélenchon avait ensuite raillé ce discours comme une “version moderne de “J’irai cracher sur vos tombes””.

Depuis, Mon Oncle, nous sommes tous épouvantés, il n’y avait pas eu d’incident plus notable et singulier à Castres depuis la venue d’Henri IV.

En France on retiendra que le Président a été dire une messe à Carmaux et que l’abominable Mélenchon a fait un pèlerinage à Castres. On n’évitera pas de noter que Castres, ville natale de Jaurès, reste imperturbablement à droite et qu’à Carmaux, ville éponyme, 20 % des électeurs ont voté Front national. Mais ne le répétez pas, mon Oncle, puisque tout le monde sait que la plupart sont d’anciens socialistes.

Vous le voyez, mon Oncle, dans le Tarn, chez les héritiers de Jaurès, tout n’est que ruines, troubles et désolation.

Patouillard