La Revue du Tarn : de l’Automne : Spécial protestantisme vient de paraître

1517-2017 : la Réforme. Catholiques et protestants en Albigeois et Castrais

L’aventure de la Réforme a provoqué quantité de transformations à la fois religieuses, politiques et culturelles dont notre département a été – et est – tant marqué. Le rapport à Dieu, à l’argent, aux livres, à l’art, s’en est trouvé grandement bouleversé.

La variété et la richesse des contributions de ce numéro de la Revue du Tarn permettent de rendre compte de manière précise et élégante de la complexité de ces thématiques au niveau local. Si la Réforme s’implanta avec succès dans le sud du département, elle échoua ailleurs, notamment à Albi, comme l’explique Olivier Cabayé. La nécessité de se protéger durant les Guerres de religion a réactualisé le rôle des murailles, à la manière de Dénat étudié par Cédric Trouche-Marty. Au sortir de ces conflits, la coexistence entre les deux confessions ne fut pas un vain mot, à l’image de ce que Laure Demarest-Soubrié a pu observer à Viane. Philippe Mauran analyse les factums de la Chambre de l’Édit de Castres, mise en place pour garantir l’impartialité des juges vis-à-vis de la minorité protestante. L’Académie de Puylaurens, dont fut élève Pierre Bayle, signale l’effort réalisé par les protestants afin d’assurer instruction et formation et ce, au prix de mille difficultés comme l’évoque Guy Astoul. Olivier Zeller et Mathieu Grenet étudient comment le médecin castrais Paul Vigier insère, au début du XVIIIe siècle, ses métairies dans les circuits d’approvisionnement en viande des villes et des espaces de proto-industrie textile. Au siècle suivant, les protestants tarnais participent aux combats en faveur de la République, comme le rappelle Rémy Cazals, ainsi qu’à l’effort missionnaire, notamment à Madagascar, chère à Francis Carrade. C’est aussi le siècle d’or des temples protestants, dont les particularités architecturales sont mises en lumière par Mireille Royer-Bénéjeam. Enfin, Patrick Cabanel note les évolutions du Musée du protestantisme de Ferrières qui, plus qu’un simple lieu de mémoire d’une confession religieuse, est devenue une véritable institution culturelle parlant de laïcité, de fanatisme ou de pluralisme religieux tandis que Jean-Louis Prunier nous explique les objectifs de la toute jeune Société d’Histoire du Protestantisme tarnais.

Disponible en kiosque et en librairie : 15€. Abonnement d’un an (4 numéros) : 48€. Renseignements : Revue du Tarn, 1, avenue de la Verrerie, 81013 Albi Cedex 9, 05.63.36.21.00.

 

Guillaume GRAS

Rédacteur-adjoint de la Revue du Tarn