La Troisième guerre mondiale est commencée. La France est-elle déjà occupée ?

Photo : AFP

Puisque c’est une guerre et qu’il y a un «Etat d’urgence» qui doit signifier quelque chose, il ne suffira pas de jeter des bombes en Syrie deux ou trois fois par semaine puisque si le cerveau est là-bas, les exécutants sont ici.

Ils sont actuels et futurs, et occupent déjà dans nos banlieues des parties de territoire où disparaissent notre sécurité et nos lois.

Quatre ou cinq mille d’entre eux dont quinze cents déterminés et fanatiques y font basculer les populations et certains radicalisés peuvent sur ordre venu d’ailleurs devenir opérationnels.

La prévention est sans effet, la justice est inefficace tant qu’un fait criminel n’est pas intervenu. Seul, le renseignement peut identifier les personnes à risques.

Lorsque l’Etat est pareillement menacé, l’assignation à résidence ne suffit pas et ne règle rien. Seul, l’internement administratif est efficace ; il faut l’envisager !

Ce n’est pas les lieux de prières qu’il faut fermer, c’est ceux qui y prêchent qu’il faut renvoyer puisqu’ils persistent à confondre Dieu et César.

Il faut renoncer à poursuivre la lune, c’est-à-dire à vouloir faire des peuples du Moyen-Orient ou d’ailleurs des démocraties en trois mois alors que nous avons mis deux cents ans à devenir démocrates.

Il faut laisser faire Vladimir Poutine, puisqu’il a comme nous un problème à régler, il vient de se faire abattre un avion avec 250 Russes à bord, il n’est pas resté longtemps sans réaction. Il faut cesser de le croire infréquentable parce qu’il aurait annexé la Crimée car c’est une sottise, la Crimée était Russe, Monsieur Poutine est revenu en Crimée comme nous sommes revenus en Alsace Lorraine.

Ce qui veut dire qu’il faut maintenant que tout le monde s’y mette et qu’il faut cesser de s’occuper du secondaire qu’est M. Bachar el-Assad avant le principal.

Cette hérésie sectaire et criminelle de l’Islam impose partout où elle s’étend une souveraineté virtuelle qualifiée d’Etat, au Moyen-Orient, en Afrique centrale depuis la Libye jusqu’au Mali et en France où elle prétend coloniser à son image l’environnement de nos villes, attendant d’en investir le centre comme à Saint-Denis.

La guerre se fait en France et ceux qui nous la font doivent être mis hors d’état de nuire.

Jacques Limouzy