La victoire des morts !

Depuis plus de 2000 ans, depuis les âges les plus lointains de la Nation, soit sur ses frontières, soit au-delà des mers, soit quand ses fils hélas s’entretuaient au nom de passions sans pardon, la France fut pour ainsi dire toujours au combat.

« Elle s’est faite à coups d’épée » disait de Gaulle. Aucune nation aujourd’hui ne dispose dans ses antériorités d’une histoire aussi longue, aussi mouvementée, aussi douloureuse et aussi glorieuse.

Que des malveillants, fruits de la haine et de l’ignorance, se livrent aujourd’hui à des œuvres de contestation et de négation, s’adonnent à l’effacement des héros, aux déboulonnages des statues, à l‘occultation de l’histoire, ne saurait nous dévier de nos certitudes, notamment celle d’appartenir devant l’univers à la plus ancienne des nations et peut-être à la plus civilisée.

Un colonel de gendarmerie désarmé exécuté à bout portant, un vieux prêtre égorgé alors qu’il disait la messe, un professeur d’enseignement secondaire public décapité… ces trois faits d’une actualité éprouvante doivent montrer aux imbéciles et aux ignorants de l’anti-France qu’ils sont cruellement hors du sujet lorsqu’ils parlent de notre Nation.

Les drames odieux qui nous sont imposés montrent que nos ennemis savent ce que nous représentons au niveau des principes qui doivent les perdre.

Jacques Limouzy