Le chanteur aventurier Antoine fait escale au CGR Lido de Castres

Le jeudi 12 mars prochain à 16h, Antoine fait escale au CGR de Castres et invite les amateurs de voyages à faire avec lui la fête aux Caraïbes.

Antoine est né dans un lieu très exotique, à Tamatave, Madagascar. Il n’aura cessé de déménager toute son enfance, de Saint Pierre et Miquelon, en passant par Marseille, le Cameroun, Thonon-les-Bains, Annecy, Grenoble.

Sa rencontre avec la musique date de 1961 alors que des amis américains lui font découvrir le folk song. Il passera l’été 64 à parcourir en tous sens l’est des USA.

Il s’intéresse de plus en plus à la musique. Après un été passé sur les routes d’Europe, grattant la guitare et faisant la manche aux étapes, il cherche un bistrot où chanter quelques chansons pour gagner un peu d’argent de poche pour accompagner sa dernière année d’études. Au lieu de cela, il trouve un contrat d’enregistrement ; son premier 45 T a un succès d’estime, mais l’album qui suit, les Élucubrations, connaît un succès inimaginable : en mai 66, il est en vedette à l’Olympia.

Antoine commente sa vie dans le « show business » ainsi : « elle a des bons côtés, mais franchement, si elle me donne l’occasion de voyager (Brésil, Italie, Allemagne, Espagne, Argentine, Grèce…), ça ne me satisfait pas de ne voir de chaque pays que l’aéroport, les studios de télévision et les grands hôtels… »

Heureusement, l’été 69, il découvre par le plus grand des hasards la voile, sur un petit dériveur inclus dans l’inventaire d’une maison louée sur la côte d’azur. C’est le début de sa vie de Voyageur.

En effet, de ses nombreux voyages aux Caraïbes, Antoine a rapporté des images magnifiques, des lagons bleus, des iles enchantées : la Martinique, la Guadeloupe, bien sûr et bien d’autres îles des Petites Antilles… Mais aussi un cocktail de couleurs à Curaçao, des coins de paradis en République Dominicaine, Cuba plus belle que jamais, Carthagène sur les traces des conquistadores ; à Panama, l’archipel bleu turquoise et les traditions des indiens Kuna ; sans oublier Saint Martin, ressuscitée du cyclone Irma et St Barth où repose désormais l’ami Johnny : des paysages, des traditions, des fleurs, des animaux, des rencontres chaleureuses, le tout en musique, bien sûr, du Cœur Grenadine à la Salsa Cubaine.

Plein tarif : 11€ / Réduit 9€