Le chœur des vierges

Mon Oncle,

L’un des principes établis par les examinateurs d’«En marche » pour désigner leurs candidats aux élections législatives était l’absence d’antériorités soit la virginité politique.

L’application de ce principe fondateur dans les trois circonscriptions du Tarn ne s’est pas faite sous le signe de la perfection.

Dans la 2ème circonscription (Gaillac-Graulhet-Carmaux-Albi), la candidate « En marche » n’est autre que l’épouse d’un maire important du Parti socialiste.

Dans la 3ème circonscription, le candidat d’« En marche » n’est autre qu’un conseiller municipal de la liste socialiste d’opposition au maire qui est le candidat des Républicains et du Centre.

Enfin dans la 1ère circonscription (Albi-Castres), il n’y aura pas de candidat d’« En marche ». Cette formation ayant été largement impressionnée par la limpidité du député sortant M. Folliot aux prises avec de louables scrupules qui lui imposent de changer constamment d’écurie.

Au Parti socialiste on ne s’embarrasse pas de virginité. On laissera repartir la députée sortante Linda Gourjade, frondeuse notoire qui avec son attaché parlementaire M. Gauché, homme à tout faire du Département et sectateur de M. Hamon, n’a cessé depuis des années de s’en prendre à François Hollande et à Manuel Valls en se montrant si peu socialiste puisqu’on se demande aujourd’hui avec inquiétude si elle ne finira pas par voter contre elle.

Innocent.

262ème lettre d’Innocent Patouillard, contribuable Castrais, à son Oncle, Célestin Crouzette, propriétaire exploitant à la Montagne.