Le Cirque Maximum
entre tradition et modernité

Du 20 au 22 mars, le cirque Maximum qui vient de fêter ses 20 ans investit la Sous-préfecture. Le nouveau spectacle de la troupe 100 % cirque a tout pour séduire.

Équilibristes, trapézistes, jongleurs, tous les piliers du cirque authentique seront là pour vous transporter dans son univers magique. Évidemment, les clowns feront rire petits et grands.

Sans oublier la cavalerie, l’éléphante Indra et le reste des animaux ! Ils le prônent et apparemment le respectent : Le confort et la tradition. Revisitant les grands classiques, le cirque Maximum cherche à dynamiser la tradition circassienne grâce à de jeunes talents aux chorégraphies et numéros très modernes. Plus de 15 artistes de dix nationalités différentes vont se produire sous le chapiteau. La Roue de la mort du duo équatorien Gonzales donne des frissons, les funambules mexicains à grande hauteur épatent le public, mais le Globe de motos fait carrément se dresser les cheveux sur la tête tant la vitesse et l’exiguïté de leur cage ronde est impressionnante. Comment ne pas rester bouche bée devant la grâce et l’élégance de Henry et ses sangles aériennes ou encore du Cubain Julio, l’Homme drapeau qui défie les lois de la gravité. Comme le veut la tradition, qui dit cirque dit ménagerie. Et là encore, le cirque Maximum n’est pas en reste. De nombreux numéros présentent d’impressionnantes créatures notamment le duo pachydermique, le groupe des tigres dressés par Jimmy Klising ou encore la caravane exotique des cinq continents.

Représentations : vendredi 20 mars à 20h30, samedi 21 mars à 15h et à 18h, dimanche 22 mars à 15h, parking Géant Casino, Pyramide du Siala. Tarifs à partir de 13 euros. Réservations sur www.cirque-maximum.com.

Tags: