Castres : Le conseil municipal enfin installé, Pascal Bugis a été réélu maire

Photos D.E.

Lundi 25 mai, et après deux longs mois d’attente, le nouveau conseil municipal de Castres s’est tenu devant une soixantaine de personnes et dans une configuration particulière liée à la crise sanitaire. Sans surprise, Pascal Bugis a été réélu maire pour la quatrième fois de suite.

L’élection de Pascal Bugis s’est ainsi déroulée dans l’imposant hall 2000 du Parc des expositions, plutôt que dans la salle du conseil municipal de la Mairie comme le veut la tradition, et cela afin que les élus puissent respecter la distance physique et les gestes barrières, la désinfection des locaux et du matériel ayant été aussi faite.

Le maire sortant, qui conduisait la liste « Castres avec vous », avait élu au premier tour, en mars dernier, avec plus de 57 % des voix. Lundi soir il a obtenu les 35 voix de sa majorité. Les huit élus de l’opposition, soit les quatre de la liste de Guillaume Arcese « J’aime Castres », les trois de la liste « Castres écologique et solidaire » d’André Martinez et le seul élu du Rassemblement national de Jean-Jacques Gros ont voté blanc.

 « Notre victoire est celle d’un bilan »

« Dans les circonstances particulières qui touchent notre pays, il est d’autant plus appréciable que les Castraises et les Castrais se soient clairement prononcés dès le 15 mars dernier pour nous accorder largement leur confiance. Je mesure l’honneur qui m’est fait à l’occasion de cette nouvelle élection, mais aussi la responsabilité qui m’incombe », a souligné Pascal Bugis. « Notre victoire est donc, en premier lieu, celle d’un bilan. Un bilan qui doit beaucoup à celles et ceux qui ont participé à la gestion de notre cité ces 20 dernières années. Je vois dans l’expression des Castrais la reconnaissance envers ces élus, leur rôle et leur action. Je tiens à saluer tout particulièrement ceux qui ont consacré temps et énergie à mes côtés et qui ne font plus partie de l’équipe municipale actuelle. Qu’ils reçoivent toute la reconnaissance qui leur est due » a-t-il ajouté avant de poursuivre : « Un bilan n’est pas le fruit du travail exclusif des élus. L’ensemble des agents municipaux est à l’œuvre pour traduire au quotidien l’action de la municipalité. Je les associe à notre victoire car c’est aussi la façon dont ils servent la population qui est jugée par nos concitoyens. Les chefs de service charpentent cette présence publique et prouvent au quotidien qu’ils n’usurpent pas la confiance qui leur est accordée. Enfin je veux associer à notre réussite nos directeurs généraux, poutres maîtresses de notre organisation, dont je loue la compétence, l’implication, le travail, mais aussi la patience… et bien sur le cabinet dont le rôle d’interface, de conseil et de vigie ne se dément pas depuis 2001. »

« Pour cette équipe tout reste à faire »

« La victoire c’est aussi une équipe, un programme, une campagne » a-t-il lancé. « Je compte sur les élus qui renouvellent leur mandat pour faire montre d’esprit d’équipe, pour accueillir les petits nouveaux avec ouverture, disponibilité et bienveillance. Pour cette équipe tout reste à faire. Pendant les 6 ans à venir nous devrons relever de très gros défis, pour certains identifiés et attendus, mais pour ceux liés à la pandémie, totalement inattendus et dont l’ampleur définitive n’est évidemment pas connue et difficilement appréhendable. Cette campagne justement, maintenant close, a été menée pour ce qui me concerne sans esprit de polémique en vue de promouvoir notre action et notre projet. Grâce à tous ceux qui s’y sont impliqués et que je remercie, et ils se reconnaîtront, nous avons su éviter les écueils d’un débat de caniveau ». Et de conclure : « J’entends que notre majorité poursuive dans cette voie pour exercer le mandat qui nous a été confié. Ce mandat dure 6 ans.

C’est à son issue que nous serons jugés sur la façon dont la feuille de route aura été suivie. Nous savons ce qu’il nous reste à faire pour notre ville et ses habitants. Un cap nous a été donné, il nous reste à l’atteindre. »

Hervé Pardo élu premier adjoint au maire

Ancien chef de cabinet de Pascal Bugis et homme de confiance de ce dernier, Hervé Pardo a été élu premier adjoint au maire. Ce dernier a expliqué que parce qu’il y avait une belle équipe de gens motivés, il s’est engagé et investi aux côtés du maire. « Je mettrai tout mon cœur et mon énergie au service des Castraises et des Castrais pour me montrer digne de la confiance que vous m’avez accordée », a-t-il indiqué, non sans émotion. Pour Pascal Bugis, « Hervé Pardo aura un rôle de sage au sein du Conseil. C’est un homme loyal, expérimenté et fidèle. Il connaît les mécanismes et les rouages de la mairie et a toutes les qualités humaines requises pour permettre l’intégration des nouveaux conseillers municipaux ».