Le département du Tarn placé en zone de vulnérabilité élevée

Catherine Ferrier préfète du Tarn

Face à la recrudescence de l’épidémie, le département du Tarn a été placé en zone de vulnérabilité élevée. Dans le Tarn, le taux d’incidence est désormais de 65,2 cas pour 100 000 habitants traduisant une forte augmentation ces dernières semaines.

« Un cluster est actuellement identifié, et les hospitalisations sont en hausses (12 personnes hospitalisées dont 5 en réanimation). »

En conséquence, Catherine Ferrier, préfète du Tarn, a pris de nouvelles mesures de protection pour le département du Tarn, par arrêté préfectoral en date du 17 septembre.

À compter de vendredi 18 septembre :

  • Le port du masque est obligatoire :
    • dans un rayon de 50 mètres des entrées et sorties des crèches, établissements scolaires et d’enseignement supérieur du département, de 7h à 22h
    • dans un rayon de 50 mètres des entrées et sorties des établissements culturels et artistiques
    • dans un rayon de 50 mètres des entrées et sorties des établissements sportifs
    • dans un rayon de 50 mètres autour des arrêts de gare routière ou ferroviaire
    • dans tous les marchés ouverts et couverts, les brocantes, les braderies, les vides-greniers, les fêtes foraines et les bases de loisirs (hormis pendant la pratique d’activité sportive)
  • Pour les bars :
    • obligation de fermeture à 23h
    • interdiction de consommer debout
    • interdiction de diffuser de la musique à l’extérieur
  •  Dans les enceintes sportives la distance d’un siège entre chaque spectateur devra être respectée Le bon respect de ces mesures est une condition nécessaire à l’évolution favorable de la situation sanitaire. Ces mesures doivent donc être strictement appliquées et feront l’objet d’un contrôle par les forces de l’ordre. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135€. Au regard de l’évolution de la situation sanitaire, de nouvelles mesures pourraient être prises si nécessaire, en concertation avec les élus notamment.