LE FAKIR

Mon Oncle,

Ignorerez-vous longtemps le plaisir que l’on prend à faire tourner les tables chez Monsieur Macron ? Il pratique sur chaque sujet des hypnoses salutaires qui grâce à leurs vertus hallucinogènes montrent à tous que « ça marche ».

Ce Monsieur Macron, on le dit aujourd’hui d’ici alors qu’hier il était d’ailleurs ou de nulle part ; présentement il est partout !

On le ressent comme le besoin d’un havre, d’une halte, d’un abri, d’une oasis car il reçoit volontiers d’abord les éclopés, les déçus et les transits de la politique offrant à chacun un asile à sa mesure.

Il ne dit de mal de personne mais plutôt du bien de tout le monde. Son verbe est clair surtout lorsqu’il n’y a rien à dire, sa démarche intellectuelle est frappée au coin du bon sens et ses propos débordent d’évidence.

Loin d’avoir l’audace d’un guide, il a la modestie d’un berger qui conduit dans une unique pâture le loup et l’agneau, le bien et le mal, le chaud et le froid, le jamais et le toujours, l’avant et l’après, l’eau et le feu et bien sûr la droite et la gauche !

Il est celui qui arrive et qui part, qui est à la fois l’avance et le retard, il va réconcilier le Diable et le bon Dieu : c’est Emmanuel Macron.

Innocent

260ème lettre d’Innocent Patouillard, contribuable Castrais, à son Oncle, Célestin Crouzette, propriétaire exploitant à la Montagne.