Législatives partielles dans le Tarn : Les résultats : Muriel Roques-Etienne devient députée d’Albi et de Castres

Nous l’avions indiqué dans cet hebdomadaire à plusieurs reprises, l’élection de Philippe Folliot au Sénat provoque inévitablement l’arrivée à l’Assemblée nationale d’une personne que nul ne connaît à Castres et qui vient de se faire battre aux dernières élections municipales d’Albi.

Les deux ans de mandat qui restent à courir à l’Assemblée nationale pour Muriel Roques-Etienne dans des conditions les plus difficiles est le prix qu’elle doit payer pour que Philippe Folliot fasse six ans au Sénat. Il a fait pour créer cette situation un effort méritoire de 8 voix seulement.

Il y avait dimanche des élections sénatoriales. Philippe Bonnecarrère a été réélu. Nous l‘avions annoncé aussi et ce sera la seule satisfaction de cette journée.

Ainsi dans le Tarn, où vient de disparaître au Parlement toute représentation de gauche, sur les cinq parlementaires, les trois députés d’En Marche de l’Assemblée nationale se trouvent en manque d’électeurs simplement parce qu’ils ne représentent non pas les populations auprès du pouvoir mais plutôt le pouvoir auprès des populations.

Jacques Limouzy