L’enfouissement des réseaux se poursuit

Partager sur :

Depuis mi-avril 2019, Enedis et le Conseil départemental du Tarn travaillent de concert à Puybegon pour enfouir le réseau d’électricité et créer le réseau fibre optique dans le cadre de la réalisation d’une montée en débit.

Chantier à Puybegon

Après Peyrole en 2018, Enedis poursuit en 2019 son programme de modernisation du réseau électrique sur la commune de Puybegon. L’opération, dont le montant s’élève à 660 000 euros, permettra d’enfouir 8 km de réseaux souterrains, pour renforcer et sécuriser l’alimentation électrique dans le secteur, et de supprimer 76 poteaux électriques au bénéfice de l’esthétique des paysages. Les travaux qui ont débuté mi-avril, se dérouleront jusqu’à fin septembre pour une mise en service de la nouvelle ligne souterraine en fin d’année et un retrait des supports au printemps 2020.

Pour le Conseil départemental, il s’agit de mener à bien l’opération de montée en débit sur la commune de Peyrole, opération d’un montant de 174 000 euros cofinancée par la Communauté d’agglomération Gaillac Graulhet. Cette opération va impacter 111 foyers. Celle-ci s’inscrit pleinement dans l’enjeu départemental et intercommunal de lutte contre la fracture numérique. Après la mise en service de la montée en débit, la majorité de ces foyers disposera d’un débit supérieur à 8 Mbits, compatible avec les nouveaux usages numériques.

 

Enedis et le Conseil départemental partenaires pour le déploiement du Très Haut Débit (THD)

A l’occasion de ces travaux,  le Conseil départemental et Enedis s’associent pour faire passer la fibre optique sur une longueur de 2 km entre la commune de Peyrole et le centre bourg de Puybegon. Les travaux sont réalisés par l’entreprise CITEL.

En 2014, les deux entités ont signé une convention pour coordonner leurs travaux ; celle-ci, en cours de renouvellement, permettra de poursuivre des travaux coordonnés en faveur de la fibre optique. A ce jour, Enedis et le Conseil départemental ont déjà coordonné leurs travaux souterrains respectifs sur quelques dizaines de kilomètres dans le département. La mutualisation des travaux permet de réduire les nuisances aux riverains, réduire l’empreinte carbone, améliorer l’esthétisme environnemental et partager les dépenses de génie civil. Une démarche qui s’inscrit résolument dans les engagements d’Enedis et du Conseil départemental en faveur de l’aménagement et du développement durable des territoires.

Le déploiement de la fibre : un enjeu stratégique pour l’attractivité des territoires, qui profitera à l’ensemble des Tarnais.