Les pompiers tarnais s’équipent de tablettes de terrain

Photo (c) SDIS 81

Le SDIS 81 modernise les équipements opérationnels en se dotant de tablettes numériques pour aider aux opérations de terrain.

Ces tablettes qui disposent de nombreuses fonctionnalités permettant notamment de rester en lien informatique avec leur centre opérationnel (le CODIS) au travers d’un logiciel embarqué de gestion opérationnelle. La communication entre les pompiers sur le terrain et le centre opérationnel est ainsi renforcée.

L’utilisation des tablettes permet d’accéder à des outils cartographiques facilitant le déplacement vers le site d’intervention et comprenant toutes les informations utiles à la gestion de l’opération (point d’eau d’incendie,…). La position exacte des autres engins engagés sur l’opération y est également affichée.

Au moyen de cet outil de mobilité il est également possible de consulter les bases de données opérationnelles directement depuis le terrain (fiches réflexe, plans des établissement réper­toriés, fiche d’aide à la désincarcération,…)

Le passage à l’outil numérique permet également de réduire fortement la production des supports papier, dont la quantité les rendait inutilisables en situation d’urgence. Par ailleurs, la mise à jour est facilitée, ce qui améliore la qualité de l’informa­tion fournie. Le dispositif conserve la plupart de ses fonctionnalités en cas de coupure de connexion 3G.

La dotation en tablettes numériques est un projet de longue haleine débuté en 2016 par des expérimentations menées avec l’éditeur du logiciel d’alerte (Systel). Un travail partenarial a permis d’aboutir à un outil parfaitement opérationnel qui s’est concrétisé en 2018 par la livraison de 25 tablettes dans les centres de secours d’Albi, Castres, Gaillac, Carmaux, Mazamet, Graulhet et Lavaur. Après quelques mois de test et un retour d’expérience positif, l’ensemble des centres de secours du Dépar­tement est progressivement équipé de ce nouveau matériel, gage d’une plus grande efficacité. La formation du personnel est en cours dans les 24 autres centres de secours du département.