Les produits laitiers locaux s’invitent dans les assiettes des écoliers

La semaine du Goût était à l’honneur cette semaine dans les cantines. «L’objectif est de participer à l’éducation nutritionnelle et gustative des enfants. Cette année, le thème est : «Transformes l’essai, … avec les produits laitiers !»» indique Michèle Gallisard, adjointe déléguée à l’Education. Le service de restauration de la Ville a donc concocté des menus dans lesquels les produits laitiers étaient mis à l’honneur. Les enfants ont pu découvrir la saveur de fromages variés, déguster des plats à base de produits laitiers ou apprécier le goût de yaourts fermiers. Les plats et produits régionaux étaient également mis à l’honneur.

Les circuits courts au menu de la cantine

Privilégier le recours à des fournisseurs locaux : voilà l’objectif que se fixent les cuisiniers municipaux de la Ville, pour le choix des menus de la Cuisine centrale, où sont préparés 273.000 repas par an dont 247.000 destinés aux enfants des maternelles et du primaire.

La liste des fournisseurs locaux est longue : «Boulangerie Kabac» (Castres), «Fortuno» (Castres), «Les vergers du Bosquet» (Senouillac), «La vache occitane»(Puylaurens), «Le fromager du Bescan» (Virac), «La laiterie Fabre» ((Viane),… etc. Et chaque jour, produits frais de qualité, légumes et fruits de saison… composent les assiettes des enfants des écoliers. «Nous nous efforçons de privilégier le «circuit court», en nous fournissant auprès de producteurs locaux» explique Philippe Bousquet, directeur de la Cuisine centrale, le tout en privilégiant une alimentation saine, équilibrée, variée et de saison.

«En saison, les approvisionnements se font en priorité» poursuit Philippe Bousquet. Et lorsque l’offre en Midi-pyrénées n’est pas satisfaisante quantitativement ou qualitativement (maturité des fruits par exemple) la Cuisine centrale s’approvisionne dans le Languedoc-Roussillon, la Provence ou dans les départements limitrophes comme le Tarn-et-Garonne pour certains fruits.

Et pour le personnel des cantines et les cuisiniers municipaux, les assiettes vides des enfants en fin de service sont la plus belle des récompenses !