Linda Gourjade

Partager sur :

J’ai toujours suivi le parcours de Linda Gourjade avec une attention dépourvue d’hostilité puisque j’ai toujours apprécié le naturel de ses propos.

 Elue à la suite de François Hollande, elle ne tarda pas à lui devenir hostile, frondeuse notoire et enfin, adversaire de Manuel Valls.

 Une stature avantageuse lui permit d’apercevoir plus loin que les autres l’échec d’un socialisme qui n’était plus le sien.

 Ainsi, vient-elle d’annoncer un départ qui était déjà acquis.

 J’ai aujourd’hui la faiblesse de comprendre cette femme politique qui tente de trouver un destin dans le cénacle étroit de Benoît Hamon où l’avenir, pour l’instant, n’est pas miraculeux.

 Jacques Limouzy