Lombers : Réunion publique, pétition en attendant les barrages filtrants

Partager sur :

Depuis qu’ils ont appris par la presse que le contournement de Réalmont se ferait par Lombers et la D41, les lombersois sont remontés et l’ont fait savoir. Pour que tout le monde soit au courant des dernières nouvelles, le collectif anti-camions avait organisé samedi soir à Lombers une réunion publique. Au menu : un rappel du projet du contournement de la commune et une session de questions\réponses. Plus de 270 personnes avaient fait le déplacement.

Beaucoup de lombersois mais aussi des riverains de Réalmont concernés par ce contournement.  Pour le collectif, pas question de faire passer 1200 camions sur cette route « dangereuse » très fréquentée régulièrement par les tracteurs compte tenu des centaines de fermes qui longent la D41. « Sans compter les accès des riverains », explique le collectif, « on a comptabilisé plus de 150 foyers ».

Maire et collectif se disent prêts « à discuter de toutes les solutions ». Mais ce qu’ils souhaitent, c’est que « le conseil municipal et les habitants de Lombers soient informés avant que le conseil départemental ne prenne les décisions. Nous sommes les premiers concernés. ». En attendant le collectif a lancé une pétition. « S’il le faut, pour se faire entendre, on fera des barrages filtrants » prévient le collectif. C.C.

Une vraie déviation pour Réalmont ?

Ayant appris la volonté du Département du Tarn de détourner une partie du trafic routier traversant Réalmont par la commune de Lombers et les routes départementales RD 41 et 631, plus de 270 personnes se sont réunies samedi 5 mai à Lombers. L’objectif ? Faire un état des lieux des annonces éparses faites par le département, et se faire entendre pour que le département du Tarn envisage non un délestage par ces routes, mais s’engage pour une vraie déviation en site propre.

En effet, le projet de déviation concernerait, dans un premier temps, les véhicules lourds, qui pourraient être 1500 par jour à emprunter cet itinéraire RD41-RD631 dès septembre 2018. Or les routes dédiées à ce passage sont sinueuses, non protégées, et de nombreux accès riverains (150 foyers) aboutissent sur ces voies. D’autre part ces routes sont fréquemment empruntées par des engins agricoles, et le trafic routier est déjà important sur ces départementales visées. Pour le collectif constitué afin de faire entendre sa voix, il n’est pas question que le département déplace un problème, au lieu de le résoudre.

De ce fait, les habitants sont certains que la sécurité routière ne sera pas assurée sur cet itinéraire tant pour les riverains que pour les usagers.

Loin de s’opposer à un contournement de Réalmont, il est demandé une étude, tant technique que financière, d’une déviation en site propre. Cette solution permettrait enfin, pour cet axe majeur de notre Département (plus de 12000 véhicule/jour), de diminuer le temps de parcours, d’améliorer la sécurité, bref de participer à rendre notre territoire plus attractif et ce dans l’intérêt général des usagers de l’axe Albi-Castres.

Ainsi, l’Assemblée réunie samedi soir s’est prononcée sur une motion, votée à l’unanimité des 270 présents, afin que le département s’engage sur une solution pérenne et sécurisée de contournement de Réalmont, en site propre.

Le collectif  

Tags: